PWFM Sync est la plateforme developée par PWFM afin de permettre la découverte de nouveaux talents et leur donner une certaine visibilité. Elle sert aussi à mettre en relation de jeunes producteurs avec des professionnels du milieu. Aujourd’hui nous avons l’occasion d’avoir l’avis de quelques artistes qui ont utilisé PWFM Sync, et ça nous donne envie de fouiner, digguer afin de découvrir des petites perles!

 Que représente PWFM Sync pour toi ? 

Soul Beach: Suite à la naissance de notre projet l’été 2018, PWFM Sync a été le premier media a nous programmer sur leur radio et a nous proposer d’être dans leur catalogue d’artistes, ils font partie de ceux qui nous ont fait confiance dès le début, ça fait plaisir ! Idéal pour développer la carrière du groupe, pour nous permettre d’être écoutés par des fans de musique electro, des professionnels à la recherche de ce style de son.

Kritzkom: L’occasion de pouvoir avoir des morceaux pour des vidéos, ce qui est exactement ce qui me va en ce moment. J’ai eu l’occasion de faire quelques bandes son pour des vidéos ou courts métrages ce qui m’a beaucoup plu. Je pense que ma musique s’y prête plutôt bien, et celle à venir encore plus.

Asgaya: L’opportunité pour ma musique d’être totale, de prendre une nouvelle dimension en illustrant des images, vidéos. Jai toujours produit des morceaux qui suscitent limagination et le voyage, qui évoquent des images. Aujourdhui cest lopportunité pour mon univers musical de rencontrer un univers visuel, l’accomplissement de la démarche finalement! C’est également un magnifique média de diffusion et de promotion pour des artistes émergeants comme moi.

Quelle est la différence notable avec les autres plateformes du genre ?

Soul Beach: Une ligne d’édition musicale plus personnelle dans le choix des artistes proposés. Plus pointue, au plus proche du son qu’ils aiment, je pense. Puis c’était la première fois que j’entendais parler d’une plateforme de ce style, axée musique Electro.

Kritzkom: Je dois reconnaitre que je n’en connais aucune française. Ce que je trouve intéressant, c’est que PWFM Sync est le fruit d’une jeune équipe motivée qui a d’abord monté une radio, des soirées, c’est un développement très intéressant. Donc une équipe avant tout motivée par l’amour de la musique.

Asgaya
: Probablement le soin et la proximité des acteurs de la plateforme, qui connaissent les artistes et leurs univers. C’était un point essentiel pour moi, que les acteurs de la plateforme connaissent mon univers pour bien le défendre, le promouvoir. Je voulais m’assurer de la bienveillance de mes interlocuteurs et sentir que mes morceaux ne seraient pas noyés dans la masse d’un catalogue rempli de centaines et centaines de morceaux. Contrairement à d’autres expériences passées dans l’édition, j’ai le sentiment que cette plateforme est différente, elle a une âme et une vision!

As-tu déniché quelques pépites à remarquer sur PWFM Sync ?

Soul Beach: Thomas Delecroix oui, pour le côté Brian Eno expérimentale et Adrien Robert Patterson qui est assez pointu dans ses prods.

Kritzkom: Je connaissais déjà Mila Dietrich, mais je suis contente qu’elle soit aussi sur PWFM Sync, et j’ai récemment découvert NOCHRH, Auswal, MXNYFCES…

Asgaya: Je n’ai pas encore eu le temps de tellement me perdre sur la plateforme, mais c’est probablement un nouvel espace de découverte à explorer!

Que retiens-tu de cette expérience ? Qu’apporte-t-elle ? 

Soul Beach: Je retiendrais les échanges qu’on a eu, parce qu’on est avant tout des fans de musique ! Et le boulot accompli bien sur.

Kritzkom: Un soutien et une chance d’être diffusée en France, en étant depuis plus de 10 ans à Berlin, je suis plus active en Allemagne qu’en France. C’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux jeunes artistes français.

Asgaya: Pour le moment je manque un peu de recul pour me prononcer sur ce point. La mise en ligne est assez récente. Je m’accorde encore une peu de temps pour analyser.

Pour nous faire découvrir ton univers, quelle est la prod dont tu es le plus fier ? 

Soul Beach: Sunburns je dirais, parce qu’elle a été écrite et enregistrée en 10 minutes. Quand un morceau né aussi vite, tout en faisant echo en nous, c’est toujours mystique.

Kritzkom: Ça change un peu chaque jour, mais « South South » est un de mes préférés en ce moment.

Un mot pour la fin ?

Soul Beach: Longue vie à PWFM Sync ! Le music business c’est un peu la guerre mais quand on a la motivation et la passion on déplace des montagnes !

Kritzkom: Je prépare des nouvelles sorties et éditions limitées, et un nouveau projet dont je parlerais bientôt.

AsgayaUn grand merci à l’équipe ( Marion en particulier) de PWFM pour les échanges sincères et de qualité que l’on a pu avoir a propos de ce projet et pour la confiance!

by ilena