Deux noms que l’on voit de plus en plus dans les programmations, ceux de Oden & Fatzo. Des lives à huit mains, qui nous font voyager dans une galaxie électronique. On a voulu en savoir plus sur ces joyeux lurons, leurs influences musicales et leur divers projets.

Salut les garçons! Tout d’abord, qui êtes vous ?
On est Oden & Fatzo, on est deux duos de musique électronique de Paris ! On s’est rencontré après une date commune au Flow Paris pour le Gala Electronique (RIP Léon Kaisala). On s’est vite retrouvé à produire ensemble tout l’été et on a sorti notre premier EP sur Inwaves Imprints. En partant de ça tout s’est enchainé et on a plus jamais arrêté, avec plusieurs sorties EP et encore bien d’autres à venir.

Quel est le track qui vous a fait aimer la musique électronique ?
On doit remonter loin ahah. Lorenzo écoutait Justice et Daft Punk mais le déclic c’était Drexciya Black Sea. Denver écoutait Grem’s, qui rappait sur de la House ce qui l’a poussé à vouloir en savoir plus. Abel écoutait du Gorillaz étant petit ce qui l’a fait s’intéresser à l’électronique, s’inspirant aussi des effets audio en écoutant Queen ou MJ. Fatto écoutait surtout du rock et il a pris une claque en voyant LCD Soundsystem en live.

Vous jouez en live, quel est le matos que vous utilisez ?
Nous utilisons plusieurs outils en live pour avoir une large marge de manoeuvre et l’esthétique la plus vaste possible. Cela passe par du sampling qu’on déclenche directement sur le soft, de la synthèse digitale en live avec différents synthétiseurs, mais aussi beaucoup de Hardware type TR8, Elektron Analog 4, Analog Rytm, pour les séquences de lead, de drums et d’effets…

Comment préparez vous un Live, j’imagine qu’il y a plusieurs étapes de réflexion ?
En fait c’est très simple. Tout dépend de comment nous présentons l’atmosphère d’un évènement. On choisit donc les meilleurs stems ( c’est à dire toutes les pistes séparées de nos morceaux ) pour coller à l’univers de la soirée pour enfin donner l’assaut tactique le plus efficace possible.

Vous avez sorti un clip sur Houseum, racontez nous un peu, c’est une étape de sortir sur une aussi grosse chaîne ?
Ce qui est marrant c’est que ce morceau est un peu différent de ce qu’on fait d’habitude. Notre partenaire historique Rafael Gary a trouvé que ça collait bien à son label Increase The Groove et nous a proposé cette chaine et ça s’est effectivement bien passé. C’est très cool pour nous de pouvoir toucher un public aussi grand avec notre musique grâce à Houseum. On espère qu’on pourra continuer à collaborer avec lui !

Quels sont vos projets pour l’avenir ?
On a lancé notre label Saké Records sur lequel on va publier pas mal de nos tracks mais aussi inviter des copains. On a décidé de monter ce label car on fait beaucoup de musiques différentes et on a envie de rester libre dans notre création ! Le label a toute une histoire de lui et chaque intro d’EP racontera un chapitre de l’histoire. Aujourd’hui, nous pensons que l’aspect visuel et théâtral est aussi important que l’aspect musical.

Vous nous avez concocté une petite playlist, qu’est ce que vous avez voulu nous transmettre à travers cette sélection de tracks ? 🙂
On a voulu montrer toutes nos influences. Ce qui est intéressant chez Oden & Fatzo c’est qu’on est tous différents et qu’on a apporté un bagage musical très varié.

Tracklist :
Giraffi Dog – 351 Nation
Slope – Filter&
NWA – Express Yourself
Red Hot Chili Peppers – Bunker Hill
Drexciya – Black Sea
The Swiss – Elouisa (Late Nite Tuff Guy Remix)
Radiohead – Idioteque
Nujabes & Shing02 – luv (sic.) part1
Shinra – Fallen
Esbjorn Svensson Trio – Elevation of Love

By Léa
©leviet.org