Ça y est, l’année 2018 est derrière nous; une année riche en terme de musique, d’événements, de développement de projets, mais aussi de releases. On a décidé de sélectionner pour vous les sorties qu’on a préféré, que ce soit pour leur mood dancefloor, leur côté chill ou leur originalité. Bonne année !


Music Is Life – Giorgia Angiuli
In a Pink Bubble [Stil Vor Talent]

Une sélection 2018 se fera forcément avec Giorgia Angiuli et la sortie de son album “In a Pink Bubble”. Elle vient de passer l’année à écumer les plus grandes scènes électro autour du globe et à sorti en novembre un magnifique LP où se côtoient techno mélodique, house, ambient et arrangements pop.


Textasy – Eternal Gurn (Manik Piano Edit)
Dallas Gun Club EP [Craigie Knowes]
Paru sur l’EP Dallas Gun Club chez Craigie Knowes, le talentueux producteur Textasy nous offre avec Eternal Gurn (Manik Piano Edit) un track savoureux. Un vocal féminin sexuellement allusif, une section rythmique endiablée et un piano ravageur font de ce morceau une porte d’entrée langoureuse dans l’univers électro. Auteur de deux EP en 2017 et en 2018, l’américain basé en Allemagne est un artiste à suivre de près tant sa capacité à mélanger les styles est grande.


Moomin – Move On
Yesterday’s Tomorrows [Wolf Music Recordings]
Sorti en mai 2018, Moomin dévoile un album aux sonorités trip-hop , rappelant certains sons smooth de Thievery Corporation. Pour ce nouvel opus, le producteur berlinois travaille avec le label anglais Wolf Music, après 10 ans de collaboration avec Smallville.


Moby – The Ceremony of Innocence
Everything Was Beautiful And Nothing Hurt [Mute]
Après un album de punk rock énervé sorti en 2016 en réponse à l’élection de Donald Trump aux US, Moby nous livre cette année un album downtempo mélancolique accompagné de nombreuses voix différentes, dont la sienne. On aime la beauté des instrus, la douceur des vocals choisies et l’évolution constance des projets de notre Moby international.


All Against Logic (A.A.L) – Flash in the Pan
2012-2017 [Other People]
En début d’année, Nicolas Jaar sortait un album sous l’alias A.A.L ; un projet plus funk, soul mais aussi expérimental et dynamique. L’album regroupe des tracks produits par l’artiste entre 2012 et 2017 et montre encore une fois son talent.


Daniel Avery – Clear
Song For Alpha [Phantasy Sound]
Présent sur Song For Alpha, le deuxième album de Daniel Avery, Clear est un titre on ne peut plus efficace. Sa teinte minimaliste et ses sonorités abyssales rappellent l’univers aquatique de Drexciya. Pour sûr, sa répétitivité forcenée fait de ce track un parfait élément transitoire entre deux pistes plus agitées. A écouter sans modération !


Harrison BDP – Seperation
Yearning For Yesterday [Lost Palms]
Catégorisé “Leftfield house + techno” sur Beatport pour les plus underground d’entre nous, sorti en décembre sur le label Lost Palms avec une déferlante de feu en guise de pochette, Harrison BDP nous offre quelques minutes de douceur et de sonorités deep avec Seperation sur l’EP «Yearning for Yesterday ».


Scalameriya – Hellzone Megapunk
Hellzone Megapunk EP [Perc Trax]
Sorti sur Perc Trax, Hellzone Megapunk est un EP d’une violence rare. Scalameriya montre son savoir-faire en faisant des tracks complètement hors norme. La track Hellzone Megapunk en est l’exemple même, l’ambiance cyberpunk est à son apogée avec des percussions explosive, des sonorités poussés à l’extrême et des basses rebondissantes mêler à des vocaux corrosifs en d’autres mots, on ne s’ennuie pas.


Leon Vynehall – Nothing Is Still (album)
[Ninja Tune]
Deux ans après la sortie de son dernier EP Rojus, le producteur et DJ anglais revient cette année avec un album sur le grand label Ninja Tune. Ce qu’on a aimé dans cet album très réussi ? La prise de risques : Vynehall y mixe des morceaux entre broken beat, modern jazz, et ambient.