Et si le temps d’une soirée, vous vous retrouviez à Berlin, cela vous tenterez? Et bien, c’est possible, cela se passera ce Vendredi 7 Décembre au Nouveau Casino! En effet le Berliner, bar concept façon Berlin créé par deux amoureux de la ville, invite Sascha Braemer et Rohmi (RA+RE). Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore le concept du Berliner, Maxim co-fondateur, répond à nos questions.

 

Dans un premier temps peux-tu nous parler du concept des bars Berliner? Quel a été l’élément déclencheur de la création de Berliner?

Pendant plusieurs années nous sommes régulièrement allés à Berlin. Les premières années pour faire la fête non-stop pendant 4 jours, puis de plus en plus en restant plus longtemps, en faisant (un peu 😉 moins) la fête et en profitant de tout ce que la ville avait d’autre à offrir. Quand on vient de Paris et qu’on arrive à Berlin, ce qui frappe rapidement, c’est l’espace disponible, ce que les habitants font de ces espaces et la place que l’art y occupe. Puis tu entres dans un café/bar/club et souvent, tu es surpris, les lieux sont très soignés, la déco est réfléchie et ce n’est souvent pas une question de moyen. Puis tu manges un Currywurst, tu bois de la super bière, tu sors et partout où tu vas, la musique est omniprésente, le son toujours quali. A Paris c’était l’époque des soirées Die Nacht et des tout débuts de Concrète, la touche berlinoise était déjà bien ancrée dans la programmation de certains clubs, mais ça n’allait pas plus loin. On s’est dit go, on va créer un bar à l’identité berlinoise complète et assumée qui regroupera tout ce qu’on aime de la capitale allemande : la festivité, la musique, l’art, les boissons, le design et la décoration.

Quels sont les éléments qui vous ont le plus marqué à Berlin que vous voulez retranscrire, ici à Paris?

Le design & la déco d’abord : le mélange du neuf et du vieux, du bidouillé créatif, et dans tout cela le souci du détails. Certains lieux sont si bien pensés que partout vous posez les yeux, il se passe quelque chose, il y a quelque chose à voir. Ça a été un des éléments que nous tenions vraiment à retranscrire. Ensuite, forcément, la musique 😉    La musique électronique ne s’écoute pas seulement en club. On a construit nos propres playlists (publiques sur Spotify), notamment en suivant de près des labels comme Innervision, Katermukke, Mobile, Aeon, Einmusika, Heinz Music etc. On les diffuse dans nos bars, via un système de son de qualité qui permet un excellent rendu. Et quand ce ne sont pas nos playlists, ce sont les DJ que nous accueillons, qui jouent lors de nos scènes ouvertes électroniques (nous accueillons des DJ de musique électronique du jeudi au samedi dans nos 2 bars).

Importez-vous vos produits?

Oui tous nos produits allemands sont en importation directe d’Allemagne via nos fournisseurs : bière (pression et bouteille), sodas, currywurst (la sauce aussi)… Ah, ok, nos bretzels viennent d’Alsace 😉

Le son/artiste qui vous a fait aimer la musique électronique

Moi je dirais Frank Sinatra de Miss Kittin, pour Will (mon associé et co-fondateur) ce serait plutôt Burnin’ de Daft Punk.

La dernière découverte musicale dont tu ne te lasses pas

Virgo d’Alex Niggemann, le son est sorti il y a déjà 3 ans, mais je l’ai découvert récemment, tout est fin, subtil, plein d’émotions et de surprises du début à la fin. Un track incroyable.

Votre meilleur souvenir depuis la création de Berliner?

Ha ha la victoire des bleus en finale de la coupe du Monde ! On diffusait le match, bien sur. C’était mieux que dans n’importe quel stade, l’ambiance était surréaliste !

Quels sont les projets à venir?

Pour les bars, développer une nouvelle fois notre carte (proposer plus de bière, plus de cocktails), on le fait tous les 6 mois environ. Accueillir plus de DJ lors de nos scènes ouvertes électroniques (DJ : envoyez nous vos sons !). Pour les soirées Klub, continuer à se faire plaisir. La programmation de nos dates de janvier et mars est déjà calée et nous sommes sur un gros projet pour juin où nous souhaitons inviter tout un label berlinois !

Parlez nous de la soirée du 7 Décembre

Les soirées de Décembre ont toujours une saveur particulière (sauf peut-être celle du nouvel an). L’année dernière nous avions accueilli Einmusik, c’était incroyable. Cette année, c’est Sascha Braemer qui prend les commandes pour un set de 4h ! Avoir un artiste de ce calibre (plus habitué aux salles de 2000/3000 personnes) dans une salle à la jauge réduite (Nouveau Casino, 400), ça promet quelque chose de très spécial. Les artistes qui jouent beaucoup sur les très grosses scènes apprécient vraiment de retrouver une certaine proximité avec leur public et ça se ressent dans leur prestation…. hâte de voir ce que ça va donner!

Le meilleur DJ set/live qui a eu lieu à une de vos soirées?

Aie, compliqué de parler de « meilleur » car ils sont tous bons mais je parlerai peut-être de l’alchimie entre Marco Resmann et Echonomist en septembre dernier. C’était une soirée de label, les deux se connaissent bien. Marco Resmann n’est pas résident du Watergate depuis des années pour rien et Echonomist est un producteur bourré de talent, il a joué un Live surprenant. Les deux l’un après l’autre c’était top.

Avec qui voudriez-vous collaborer?

La liste est longue ! David August, Konstandin Sibold, Andhim, Gabriel Ananda, HOSH…. lors de nos soirées nous invitons ceux qui font la scène électronique allemande. On en a déjà invité quelque uns mais heureusement, la source est loin d’être tarie.

Un endroit où vous aimeriez organiser une soirée ?

L’endroit qui n’a pas encore été découvert 😉

Un son qui représente le mieux l’esprit Berliner pour vous?

Scala d’Agoria pour partir en soirée et Epikur de David August pour le retour.

 

 

by ilena