Aujourd’hui nous parlons vjing et plus exactement nous rencontrons ce jeune artiste Heymes, qui depuis deux ans monte petit à petit avec son univers sombre, mélangeant l’horreur à la sensualité. Vous l’avez peut être vu cet été à Dour Festival accompagnant Jacidorex sur son set. Nous parlerons donc de ses inspirations, qu’elles soient musicales et visuelles.

 

Dans un premier temps peux-tu te présenter?

Alors pour commencé je m’appelle Romain Heymes et j’ai 19ans. J’ai commencé le vjing, il y a maintenant 2ans, en apprenant à monter des vidéos quand je faisais du skate. Puis un jour, j’ai rencontré Darzack c’est très vite devenu mon meilleur pote et pour « rigoler » je lui ai fait une vidéo pour une de ses tracks. L’idée m’a pas mal plus et on en a fait 2-3, puis il m’a parlé d’un truc dont je ne connaissais même pas l’existence, le vjing. Le vjing est l’art de faire une performance vidéo en direct sur un écran (ou structure). Je me suis plus penché sur le sujet et c’est à ce moment que j’ai commencé.

Quel a été l’élément déclencheur qui t’a donné envie de te tourner vers le vjing?

Il n’y en a pas vraiment eu, j’ai toujours trouvé ça ouf, quand j’allais au premières ORDER à Paris et qu’il y en avait, je me suis dis que je devais me lancer dedans.

Comment définirais-tu ton style?

Il a beaucoup changé au fil du temps, au début j’ai eu une vision « violente » de la techno, j’essayais de trouvé des images dérangeantes qu’on a pas l’habitude de voir sur de la musique électronique qui provenaient de vieux reportage ou de films d’horreur. Puis un jour j’ai vue Vj emiko (Pour moi un pionnier du vjing qui vient de Pologne). Tout son live était basé sur la simplicité mais avec une sensualité incroyable. Ça a complètement changé ma vision et j’ai trouvé la mienne, la sensualité, le dérangeant, le tout dans un univers assez sombre.

Quelles sont tes inspirations?

Vj emiko; RYOICHI KUROKAWA

Ta dernière découverte musicale dont tu ne te lasses pas

Ahah, la question la plus dur je pense. Je dirais Inside Out de JKS, elle est sortie il y a un bout de temps maintenant mais ça reste pour moi un chef d’oeuvre musical, une énergie incroyable avec un énorme groove. Il n’y a pas un jour où je ne l’écoute pas!

Le son/artiste qui t’a fait aimer la musique électronique

Mmmmh… Darzack pour commencer, c’est sûr, il m’a fait aimer et découvrir ce mouvement.
Puis disons que les artistes qui m’ont fait découvrir sont les mêmes que j’écoute encore en boucle aujourd’hui donc je dirais Mayeul, JKS, Paramod et Ansome parce que je suis obligé de le cité quelque part

Quelles sont les 3 dates marquantes depuis que tu as commencé ?

Comme tout artiste j’oublierais jamais ma première prestation c’était une BNK, je les remercie d’ailleurs énormément pour tout ce qu’il m’ont permis ! (Un retour bientôt ..?)

Le jour où j’ai reçu un message d’un certain Val Undr, le créateur de RAW Agency. Je m’en rappelle comme si c’était hier, j’étais posé tranquillement dans mon canap et ce que j’ai ressenti à ce moment là, c’était vraiment incroyable, je n’en revenais pas. Quand tu as 19 ans et qu’on te propose de rejoindre une agence comme RAW en tant que VJ, c’est plus qu’un mérite!

Puis je dirais la fois où j’ai joué à Dour festival avec Jacidorex, c’était incroyable de jouer dans un des plus mythique festival devant 6 000 personnes.

La totalité du set de Jacidorex ainsi que mon live est présent sur Youtube 🙂

Quels sont tes projets à venir?

Il y en a beaucoup, ce début de saison 2019 a été plein de bonnes nouvelles dont des futures collaborations dont j’ai hâte de vous dévoiler. (Malheureusement je ne peux pas en dire plus pour le moment). Mais avec mon label Wrongnotes, on prépare beaucoup de grandes choses, comme la préparation du premier vinyle qui va bientôt arriver…

Avec qui voudrais-tu collaborer?

Je pense avec Reaktor, un groupe d’événementiel à Amsterdam qui pour moi organise les meilleurs événements que ce soit musicalement et visuellement.

Quelle est la production que tu as fait dont tu es le plus fière?

Le clip du son Hyperlight de Gijensu, reste l’un de mes préféré, il y a une véritable émotion qui s’en dégage et c’est juste magnifique.

 

 

by ilena