Randolph Riback aka Jung Deejay est un New Yorkais qui a commencé il y peu à produire ses tracks. Il a récemment sortir une tape sous le nom de Thrift House, de plus il est résident chez Half Moon et Bel-Air Radio, deux stations de Radio basées à Brooklyn.


Le son que tu pourrais écouter à n’importe quel moment

Je fais de mon mieux pour trouver un son qui peut s’écouter au travail et à la maison, car une grande partie de mon écoute se passe à ces deux endroits. Je vis avec des amis et apprécie la musique à la maison et c’est pareil au travail, il y a toujours de la bonne musique à écouter et à partager. Donc en tenant compte de ce facteur de coexistence un son avec des paroles aurait plus de sens. Peut être “Arm Around You” d’Arthur Russel, qui a une mélodie qui peut fonctionner dans n’importe quel contexte. Arthur chante ces paroles vraiment douces et sincères sur un groove distordu de boîte à rythmes. C’est vraiment un équilibre parfait. Peut être que je voterais pour « Missing You » par Larry Heard, parce qu’il a tellement d’âme et peut créer une bonne ambiance n’importe où. C’est un peu «lounge» – mais dans le bon sens, je pense.

 

the track you could listen to in every situation

I’m doing my best to think of a club-friendly track that works well at home or work since so much of my listening takes place in those two places. I live with friends enjoy having music on in the home. And it’s the same deal at my job— there’s always so much good music to be heard and shared there. So, taking that “coexist” factor into account, a track with lyrics would make sense. Maybe some Arthur Russell. One track that comes to mind is “Arm Around You” which really is one of those tunes that can work in any context. Arthur sings these really sweet, earnest lyrics over a distorted drum-machine groove. It’s a perfect balance, really. Sorry, I’m rambling!

Oh and I guess maybe I’d vote for “Missing You” by Larry Heard because it has so much soul and can set a nice vibe anywhere. It’s a little “loungey”— but in a good way, I think.

 


Le son parfait pour débuter un set 

Je suppose que cela dépend de la fête, mais j’apprécie beaucoup le mix de Frankie Knuckles du «MPB (Bureau des personnes disparues)» de Womack & Womack. Il a cette très belle intro qui commence avec seulement la basse et quelques percussions main. Il m’emporte à chaque fois!

 

The perfect track to open a set

I suppose it depends on the party but I really enjoy the Frankie Knuckles mix of Womack & Womack’s “MPB (Missing Persons Bureau)”. It has this really nice intro that starts out with only the bass and some hand percussion. It locks me in every time!


Le son/l’artiste qui t’a fait aimer la musique électronique

Il y a environ cinq ans, j’ai découvert Basic Channel grâce à un intérêt initial pour la musique ambiante et expérimentale. J’ai été surpris d’apprécier autant cette grosse caisse 909 qui fond dans leur morceau.. Surtout que je n’avais jamais réellement prêté attention à la dance music.

 

The track/ artist that made you love electronic music

About 5 years ago I discovered Basic Channel through an initial interest in ambient and experimental music. I was really surprised that, all of a sudden, I was so into this 909 kick drum that was the foundation to so many of their tracks… especially when I hadn’t really given “dance” music much of a thought before. I haven’t really looked back since!


 

Le son qui mettra l’ambiance à coup sûr

 

The track that you know will set the room on fire


 

Le son que tu as produit dont tu es le plus fier 

J’ai récemment reconfiguré mon studio, donc je ne suis pas encore totalement ravi de mes nouveaux projets. Cela dit, je suis toujours dans ma nouvelle version, «Couldn’t Find U», qui est en quelque sorte un hommage à Laurie Anderson.

 

The track you produced you are the most proud of

I’ve recently reconfigured my studio so I’m not totally thrilled on my new stuff just yet. That said, I still into my new one “Couldn’t Find U” which is sort of an homage to Laurie Anderson.


 

La dernière trouvaille auditive

Ces derniers mois ma copine est retombée dans le catalogue de R. Stevie Moore, et me les a présenté. Pour ceux qui ne connaissent pas cet artiste, c’est un génie qui vient de Nashville et je le décrirais comme le parrain de la pop musique « home-recorded ». Il dispose un panel de travailles qui n’attendent qu’à être découvert et écouté. Quoi qu’il en soit, cette chanson s’appelle en particulier «That’s Fine, What Time» et c’est une rupture totale avec beaucoup de son travail, qui est généralement plus rock n ’roll (son père était en réalité le bassiste d’Elvis). Celui-ci est étonnamment axé sur le synthé et pourrait apparaître, sans surprise, dans un set DJ Harvey.

 

The last auditory find

My girlfriend has gone pretty deep into the catalog of R. Stevie Moore and has introduced me to such much in the past few months alone. For those that don’t know Stevie, he’s this genius from Nashville and easily the Godfather of home-recorded pop music. Also he has a seemingly never-ending supply of work that’s just waiting to be discovered. Anyway, there’s this one track in particular called “That’s Fine, What Time” and it’s a total departure from a lot of his work, which usually more rock n’ roll (his dad was actually Elvis’ bass player). This one is surprisingly synth-driven and wouldn’t be out of place in a DJ Harvey set at all.


 

Le son dont tu ne te lasses pas

 

The track you never get tired of


 

Le son que tu aurais aimé produire

 

The track you would have loved to produce

“Closer To All Your Dreams (Hybrid Mix)” by Rhythm Quest


 

Le son qui résume le mieux ton univers musical

Peut-être le premier morceau que j’ai enregistré pour ce projet. C’est une prise en direct enregistrée sur un magnétophone que j’ai emprunté à un ami.

 

The track that represents the best your musical “world”

Maybe the first track I ever recorded for this project. It’s a live take recorded onto a tape machine I borrowed from a friend.

 

 

by ilena