Sur Paris, le collectif Némésis est de retour le 3 novembre avec la soirée Béta, suite logique de leur premier succès en avril dernier. En mettant l’accent sur une atmosphère brute et obscure, cet évènement promet une langoureuse descente vers les confins de la nuit.

De retour pour l’organisation de la soirée Némésis : Béta, le collectif se lance pour défi de faire danser le public dans une Warehouse encore tenue secrète avec un line-up de sept artistes qui défileront pour un rush de 11h30 successives. Parmi eux, on retrouvera notamment Darzack et sa techno aux accents afro et acid pour un set réalisé sur vinyle. Niki Istrefi et Mind / Matter, quant à eux, nous feront la joie de présenter une techno féroce pour leurs performances live respectives. Sur scène, on pourra aussi écouter la techno minimale d’Herr Mike, les kicks puissants distillés par Endlec ou encore le duo Ghost in the Machine qui viendra vous séduire avec des productions techno indus extrêmement précises. En dernier artiste annoncé pour cette soirée, Némesis invite le belge Jacidorex pour apporter des accents acid et acidcore à ce panel d’artiste déjà plus qu’alléchant.

L’identité du collectif Némésis se retrouve, entre autre, dans cette volonté de fusionner les univers de la free party et de la culture rave parisienne. Pour coller à cette atmosphère, la soirée a été pensée pour ne comporter aucun show lumière et être uniquement animé visuellement par un écran LED. Le public se retrouvera ainsi dans une obscurité quasiment complète jusqu’à l’aube avec aux commandes du seul éclairage de la warehouse l’artiste Vj Heymes.

Pour cette seconde édition, le collectif Némésis compte bien vous retourner le crâne avec un line-up diversifié et l’idée de remplacer les lumières par du Vjing durant toute la soirée.  De quoi vivre une immersion totale et sans concession d’où vous ne reviendrez pas indemne.

By Dorian