Après 4 éditions couronnées de succès, le festival Dream Nation est de retour du 21 au 23 septembre 2018 à Paris. Les organisateurs vous proposent ainsi, durant trois soirées, de venir danser devant des scènes aux décors oniriques réunissant tous les mouvements de la musique électronique, de quoi festoyer des heures durant pour décompresser de la rentrée.

Une cinquième édition en approche, une capacité de 15000 personnes pour l’événement principal qui regroupera 4 scènes pour 8 styles musicaux différents : voici en quelques chiffres ce qu’est le festival Dream Nation.

Et quoi de mieux pour se mettre en jambe qu’un opening ? Le festival pose ses bagages pour une première soirée au Petit Bain, lieu atypique et convivial au cœur de Paris, pour une nuit placée sous l’égide de la musique trance. Pour animer tout cela, on retrouvera notamment l’ancien résident des soirées H.O.T. (House Of Trance) Raf Fender, le duo psy-trance Bonnie & Clyde et le mexicain aux multiples productions sur le célèbre label Alien Records : Mandragora.

La journée du samedi 22 septembre programmée aux Docks de Paris sera indubitablement la grande messe électronique où se rendre durant le week-end. La diversité sonore étant le maître mot de cet événement, on pourra y voir se côtoyer techno, électro, dubstep, drum&bass, trance, progressive, hardtechno et hardcore réparties sur 4 scènes aux univers scénographiques propres à chaque courant musical électronique. Avec entre autres Vini Vici, Paula Temple, Modestep, W.LV.S, Angerfist et Avalon, ce sont environ 35 artistes qui se relaieront durant 10 heures pour vous offrir des lives et Dj set jusqu’aux premières lueurs du matin. Pour compléter cette volonté de décloisonner les arts et les genres, l’organisation mise sur une scénographie et de nombreuses animations visant à rendre l’expérience du festival immersive et onirique. L’équipe de Visual Invaderz sera le chef d’orchestre des différents mapping vidéo aux structures hors normes, et différentes performances scéniques et  déambulatoires seront présentées durant la tenue du festival pour vous immerger jusqu’au bout de ongles dans un monde idyllique.

Et pour ceux qui auraient encore de l’énergie à revendre pour un gros after, le  festival Dream Nation s’occupe de tout. En effet, la plage de Glazart est investie durant la journée du dimanche pour clôturer le festival avec un line-up résolument orienté vers la techno durant 15 heures non-stop. On retrouvera à l’affiche de ce closing le DJ et producteur aux multiples projets D.Carbone ainsi que les anglais Indigo Kennedy et Sigha. À leurs côtés, on retrouvera de nombreux artistes français tels que l’artiste Exal issue du collectif Blocaus, le résident du Rex Club et des Nuits Fauves LGML ou encore Greg Riviere et David Some, tous deux membres de DROM. Débutant à 7h pour se terminer à 22h, cette soirée les pieds dans le sable promet de mettre à mal les jambes des derniers guerriers encore debout.

Sous le slogan « One Dream, One Nation », le festival Dream Nation veut nous montrer que les différentes facettes des arts électroniques ont une racine commune qu’il ne faut pas oublier mais au contraire célébrer. Le rendez-vous est donné pour tous les amateurs de musique électronique : Paris va trembler en septembre.

Et en plus, on te fait gagner tes places pour le main event !

By Dorian