Ces dernières années, des institutions émergentes comme le club Macadam, la Warehouse ainsi que  le festival Paco Tyson ont fait de la ville de Nantes l’une des grandes vitrines françaises de la musique électronique et des arts qui gravitent autour. Grand frère bienveillant de cet engouement, le festival Scopitone revient du 19 au 23 septembre pour souffler ses 17 bougies durant une semaine de concerts, d’expositions et de conférences axés sur le thème du numérique.

 

Le festival Scopitone, devenu un carrefour de renommée mondiale pour les amateurs et les professionnels du monde numérique et de la culture électronique, revient pour cette édition 2018 avec une attente de près de 50000 visiteurs durant les 5 jours de représentations.

La métropole nantaise accueillera à Stereolux, au Château des Ducs de Bretagne ou encore à la Cale 2 Créateurs diverses expositions et performances d’artistes nationaux et internationaux. En mettant au goût du jour les arts via la présentation de nouvelles technologies et le prisme de nouvelles interrogations, les différents exposants invitent petits et grand à participer et échanger autour d’œuvres parfois inédites en France, mais avant tout variées et étonnantes. Dans les temps marquant de cette partie de la programmation, nous vous invitons à découvrir le japonais Hiroaki Umeda pour la première mondiale de son spectacle « Median » présentée à Stereolux ou son compatriote Aki Inomata et son étonnante exposition intitulé « Why Not Hand Over a ‘Shelter’ to hermit Crabs ? » (Pourquoi ne pas créer un abri aux bernard-l’hermite ?).

Et pour les passionnés qui voudraient  participer et explorer plus en profondeur les questionnements soulevés par les artistes, les Rendez-Vous du Labo proposent plusieurs tables rondes, workshops et mini conférences tout au long du festival. Autant d’espaces pour discuter, partager et découvrir différentes facettes de la création contemporaine.


« Entropia, la création de Fraction et Louis-Philippe St-Arnault, en collaboration avec Aurélien Lafargue et Création Ex Nihilo »

Musicalement parlant, vous pourrez retrouver différents concerts aux quatre coins de la ville, mais le point de rendez-vous principal sera à Stereolux pour les Nuits Électroniques 1 et 2. Avec une large palette de styles musicaux, de nombreuses nationalités représentées sans oublier une parité des genres respecté, Scopitone tend à montrer son engagement dans la mixité. Vous retrouverez ainsi en tête d’affiche le duo Miss Kittin & The Hacker pour leur seule date française, la techno précise et percutante de Paula Temple, l’espagnol John Talabot ou encore Romare issu du prolifique label Ninja Tune. Aux côtés de ces pointures du milieu de la musique électronique, la jeune garde sera notamment représentée par Sentimental Rave et sa techno brute aux accents de rave des années 90, les expérimentations techno de la tunisienne Deena Abdelwahed ou la vibrante Kedr Livanskiy qui a su faire parler d’elle avec son album « Aridna » parut en 2017. La scène française montre elle aussi qu’elle a de belles cartes à jouer avec des noms tels que Madben, Kiddy Smile, NSDOS ou encore Vladimir Cauchemar.

Avec à l’honneur une multitude de live et performances basés sur le monde numérique, des concerts et des Off pour danser toute la nuit durant, Scopitone s’inscrit dans cette lignée de festival qui se veut capable d’attirer un public varié au travers de l’art sous toutes ses formes. Soyez donc là pour souffler tous ensemble les 17 bougies de cet événement qui n’a maintenant plus à faire ses preuves.

En savoir plus sur le festivalRejoindre l’événement

By Dorian