Ces dernières semaines, le label Enlace Records ne chôme pas. Après la sortie de l’EP de Goldhammer “Dance for Me”, c’est au tour du jeune Octave Parango de répondre à nos questions. Son 1er EP, “Ilogic”, était puissant et enivrant. Aujourd’hui, il sort Off the Beaten Track, un EP tellement bien ficelé qu’on n’a pas pu faire autrement que de vous le présenter…

Hello Octave ! Tout d’abord, j’aimerais faire une rapide rétrospective de tes influences. Peux-tu nous parler de toi et de tes débuts dans la musique électronique ?

J’ai commencé à mixer il y a environ 10 ans dans ma chambre. J’ai commencé par le hardcore, puis je me suis très vite tourné vers la deep, techno, etc.

Je suis arrivée à Lille il y a 4 ans. C’est là que j’ai commencé à jouer dans les différents bars et clubs de Lille. J’y ai rencontré Jo Ek, fondateur d’Enlace Records, il y a environ 2 ans ; c’est grâce à lui que j’ai pu sortir mes productions.

Ton deuxième EP “Off The Beaten Track” sort le 9 juin et il est excellent ! Ce qui est dingue, c’est qu’on retrouve dans tous tes morceaux des sonorités plutôt inattendues, comme si tu nous racontais une histoire. Comment tu as composé et comment as-tu trouvé l’exercice ?

Effectivement, cet EP raconte une histoire. Je suis parti 2 mois dans la montagne faire une randonnée avec ma copine. J’ai emmené avec moi un petit enregistreur, et j’ai capté tous les sons ambiants qui m’intéressaient. Chaque morceau met en avant un sample différent : on peut entendre des cloches de vaches dans « Abondance », des bruits d’eau dans « Flak », des sons d’accordéon dans « Accordion »…

J’avoue avoir 2 coups de coeur. “Balade enchantée”, un track puissant et vaporeux, et “Accordion” qui comme tu le disais, envoie de l’accordéon dans un track techno. D’où t’es venu l’inspiration?

La montagne, ça inspire à fond [rires] !

J’ai toujours eu des influences très mélodiques. Je voulais vraiment produire un EP qui fait voyager. Cette randonnée était l’occasion parfaite pour le construire. Donc une fois les sons dans le disque dur, je me suis tout simplement laissé porter. J’avoue que j’ai eu quelques difficultés à finaliser « Accordion », mais j’aime l’idée de mettre des sons qu’on n’a pas l’habitude d’entendre dans des productions électroniques. C’est la même chose avec « Abondance » : ça fait toujours sourire les gens quand je leur explique que ce sont des cloches de vaches dans le morceau.

Quelle est selon toi la track la plus aboutie de cet EP ?

Je suis assez content de « Balade Enchantée ». J’ai toujours aimé les morceaux qui font planer. C’est le genre de morceau qui te déconnecte de la vie réelle.

On a eu la chance de t’écouter en closing du grand Carl Craig le week-end dernier au Magazine Club de Lille. Qu’est-ce que ça procure de mixer après une légende comme ça ?

Et bien, on se sent tout petit ! Mais c’est évidemment un vrai plaisir de pouvoir jouer derrière une telle légende.

Prochainement on peut venir t’écouter où ?

Le 21 juin avec le collectif lillois « CLT », où je serai en présence d’Endove, le résident du Kompass (Gent) et Justine Perry (Berlin). Puis je joue dans 2 festivals, notamment au mini-club installé au Mainsquare le 8 juillet et au AMM Fest à Steenvoorde, aux côtés de Madben, Bellaire et Contrefaçon. Et pour finir le 4 août à St Sô sur Lille.

Merci Mr Parango pour cet échange. Un track pour finir en musique ?

Un morceau du dernier album de Madben avec qui je partage l’affiche du AMM Fest.

Off the Beaten Track, sorti le 9 juin sur Enlace Records. Vous pouvez retrouver Octave Parango sur Soundcloud et sur sa page Facebook.