Il y a moins d’un an, deux anciens de Ninja Tune montaient le label Big in Japan, spécialisé dans la musique électronique d’Amérique Latine. Entre Bogota et Berlin, Sebastian et Liam jouent un rôle déterminant dans l’émergence de cette scène. Rencontre avec Sebastian Jenkins à l’occasion de la sortie du quatrième EP du label par Lagartijeando, déjà signé sur ZZK Records.

Après avoir travaillé ensemble chez Ninja Tune pendant 13 ans, vous avez décidé de fonder votre label Big in Japan. D’où vous est venue cette idée ?
After working together at Ninja Tune, you decided 13 years later to found Big in Japan. Where did the idea come from ?

J’étais en Colombie pour m’occuper de quelques DJs et producteurs locaux, mais aussi pour explorer la scène locale. Liam et moi, qui étions d’anciens collègues, avons repris contact pour parler d’un artiste dont je m’occupais (et dont je m’occupe toujours), Dani Boom. On a discuté de la scène colombienne, et du fait que beaucoup de talents ne dépassent jamais les frontières de leur pays. J’avais l’envie de faire connaître cette scène en Europe, où je savais que la musique plairait. Je lui ai envoyé des liens d’écoute de plusieurs artistes déjà bien établis en Colombie comme Dani Boom, El Leopardo, Cero39, Zyderal, Ghetto Kumbe, Las Hermanas, Bomba Esteréo… Ca faisait un moment que je voulais monter mon label, et Liam a adoré tout ce que je lui ai envoyé. Avec nos expériences personnelles et notre amour pour la musique, c’était le moment de se lancer… Et Big in Japan est né.

I was living in Colombia, exploring the local music scene and managing a couple of djs/producers from Colombia. I re-connected with Liam about a dj/producer I work with called Dani Boom. We got chatting about the local scene and the incredible talent that often doesn’t get heard outside of the country. I wanted to help push the scene back in Europe where I knew a lot of the sounds would connect.  I sent Liam a few links to established acts as well as less known Colombian acts including Dani Boom, El Leopardo, Cero39, Zyderal, Ghetto Kumbe, Las Hermanas, Bomba Esteréo and others. I’d wanted to start a label for a while and Liam was a fan of everything I’d sent him. With both of ours respective experiences and love for the music it was the right time to do it…. and that’s how Big In Japan was born.


Le label a été fondé en 2017. Qu’avez-vous fait avant l’aventure Big in Japan ?
The label was founded in 2017. What were you both doing before spending your time in the creation and the management of Big in Japan ?

Après Ninja Tune, j’ai travaillé dans une agence de management d’artistes appelée ie:music ; j’y ai travaillé avec des têtes d’affiche comme des artistes montants. Il y a 10 ans, j’ai fait une pause pour parcourir l’Amérique du Sud ; c’est à ce moment-là que je suis tombé amoureux de la Colombie. Après mes voyages, j’ai travaillé avec des artistes comme DJ Vadim ou avec des marques comme Bacardi. Puis, il y a quatre ans, je suis retourné poser mes valises définitivement en Colombie, et j’ai intégré son incroyable scène locale. J’ai organisé quelques évènements pour la Red Bull Music Academy avec DJ Vadim, et j’ai commencé à manager Dani Boom (de Systema Solar) et son groupe live El Leopardo.
Liam, quant à lui, a travaillé chez EPM Music puis chez Rubadub. Il s’est spécialisé dans la musique électronique, principalement avec Robert Hood ou pour des labels comme Dekmental, Delsin, Night Slugs… Il a aussi fondé les labels Lydian et Skrufix, et a ainsi entre autres lancé les carrières de talents du jazz comme Laszlo, ou du two-step comme The Crane.

After Ninja Tune I went on to work at an artist management company called ie:music where I worked with a range of artists from developing acts to pop stars.  Ten years ago I took a career break to travel south America which is when I fell in love with Colombia and knew I had to get back there one day. After my travels I worked independently with artists like DJ Vadim and also worked for global brands like Bacardi. Four years ago I packed my bags and moved to Colombia where I got stuck into the incredible local music scene.  I threw occasional events like the DJ Vadim Red Bull Music Academy and also managed, and still do, an incredible producer Dani Boom (the dj and producer for Systema Solar) and his new live electronic band El Leopardo. 
Following work at Ninja Tune and various tour roles with Bonobo, Amon Tobin and Luke Slater, Liam took a role within Digital Distribution, publishing at EPM Music and later Rubadub physical distribution. He specialised in dance music, with Robert Hood as the main artist and labels like Dekmantel, Delsin, Night Slugs and many more.  He also started the labels Lydian Label and Skrufix during this time, launching the careers of jazz talent Laszlo and the 2step stylings of The Crane, among others.


Vous promouvez principalement la musique électronique latine. C’est votre ligne artistique, ou vous comptez mettre en avant d’autres genres dans le futur ?
You mainly promote electronic latin sounds. Is this the artistic line of the label or would you like to release other genres in the future ?

Je pense qu’on est tous les deux attirés par la musique électronique, mais maintenant avec le mélange des genres, c’est un genre très large. Nous avons des goûts variés, donc on serait heureux de travailler avec n’importe quelle nationalité tant qu’on aime le projet.

I think we both have a natural tendency to electronic music but given the way genres are fused, electronic music is such a broad all-encompassing category. Our tastes are very varied and so we are happy to work with anything so long as we love it.


A l’heure actuelle, qui est signé sur le label ?
Who’s currently signed into the label ? 

On a signé des artistes pour un EP chacun pour l’instant. Nous avons quatre sorties : Mis Tierras Calientes de Cero39, Champeta La Voladora de Dani Boom, Conciencia de La Payara et Caboclo de Lagartijeando, sorti le 11 mai.

We have been signing artists up for individual EPs and so far we have released Cero39 – Mis Tierras Calientes, Dani Boom – Champeta La Voladora, La Payara – Conciencia and now Lagartijeando – Caboclo.


C’est un super EP ! Vous comptez prolonger la collaboration avec Lagartijeando ?
On May 11th, you will release a (great) EP from Lagartijeando. Is this collaboration going to last ?

Merci beaucoup, on est très enthousiastes ! Mati est un producteur super talentueux, on adore son travail. Pour tout vous dire, on est en discussion pour un nouveau projet, on espère pouvoir vous en dire plus bientôt… A suivre !

Thanks…we are really excited for this release. Mati (Lagartjeando) is a super talented producer and we really love his work.  We are actually speaking to him about another project so hopefully we can say more about that at a later date… watch this space!


Une track de musique latine que tu pourrais écouter dans n’importe quelle situation ?
One latin track you could listen to in every situation ? 

Aie, c’est dur comme question… Il y a tellement de supers tracks et artistes, pour tellement de situations différentes… Bon, je dirais El Baile de Nahual de Nicola Cruz.

This is a really tough one. There are so many great tracks and artists to choose from for so many different occasions. Traditional/contemporary… tough one!  But for the moment I’d go for Nicola Cruz – Baile De Nahual


Avez-vous des liens avec ZZK Records ? Une teuf ZZK x Big Japan, ça serait quelque chose…
Do you have any links with ZZK Records ? I would love to go to a ZZK x Big in Japan party once…

J’ai rencontré Grant [le fondateur de ZZK Records, ndlr] au Womex en Pologne l’année dernière, ça fait un moment que je suis leur travail. Je suis un grand fan : ils ont contribué à l’émergence de cette scène, et ont poussé les talents qu’ils représentent. Leurs releases sont géniales. J’ai beaucoup de respect pour eux. C’est une très bonne idée cette fête ! J’en parlerai peut-être à Grant, on verra ce qu’il en dit !

I met Grant from ZZK at Womex in Poland last year and I’ve been a fan of ZZK for a long time now. I love what they’ve done in pushing the scene forwards, the talent they are promoting and their releases are amazing. Nothing but respect for ZZK. A ZZK x Big In Japan party sounds like a great idea. Maybe I’ll drop Grant a line and see what he says!


Pourquoi avoir appelé le label Big in Japan ?
Why naming it Big in Japan ? Are you actually big in Japan ? 

En anglais, Big in Japan est un mot d’argot pour parler de quelque chose qui est encore peu connu, mais qui monte et qui vaut le détour : c’est « connu au Japon », mais vous n’en avez pas entendu parler. On n’est pas à proprement parler connus au Japon !

Big In Japan in slang for something that you may not have heard but it is up and coming. So while it may be Big In Japan, you still haven’t heard it. We aren’t actually big in Japan,  its more about saying you probably haven’t heard this but it’s worth checking out.


C’est quoi le plus important pour vous dans le management d’un label ?
What’s most important to you in the management of a label ? 

Je suppose que c’est la même chose que partout dans le monde du travail : s’entourer des bonnes personnes. La plus grosse partie du travail se fait en coulisses, et les personnes avec une bonne énergie t’aident à constamment t’améliorer, à t’élever. On a la chance de travailler non seulement avec des artistes incroyables, mais aussi et surtout avec des gens exceptionnels en coulisses.

Most important in the management of the label is the same I would image for most jobs…. work with good people. A lot of work goes on behind the scenes and working with good people with good energy helps elevate whatever you do.  We’ve been lucky to work with some amazing artists and people behind the scenes.


Vous vivez dans deux villes différentes, Bogota et Berlin. Ca donne quoi pour le label au quotidien ?
I heard you’re living in two different cities – Bogota and Berlin. What does this bring to the label on a daily basis ? 

Déjà, ça implique des appels à des horaires pour le moins inhabituels [rires] ! Mais au quotidien, ça fonctionne bien : ça nous permet d’avoir un pied dans chacune des scènes, donc de promouvoir auprès d’un public plus large les artistes qu’on aime.

It certainly means calls at odd hours of the day! On a daily basis though it works well… it means we have one foot in both scenes.  It’s that combination that helps us promote the artists we work with to a wider audience.


C’est quoi la suite ?
Some upcoming releases or projects ? 

On est super excités de notre prochaine sortie, qui sera de The Busy Twist, avec des featurings de Nidia Gongora (qui collabore avec Quantic) et Chongo (de Ghetto Kumbe). C’est une folie ! Il y a aussi d’autres projets dans les tuyaux, mais on ne peut pas encore en parler…

We are super excited for our next release which is by The Busy Twist feat. Nidia Gongora (Quantic collaborator/vocalist) and Chongo (from Ghetto Kumbe). Its pure fire!  There are some other great projects in the pipeline too but more on those later.


Vous vous voyez où dans 10 ans ?
How do you see Big in Japan (or yourself) in 10 years ? 

Ah, la question qui tue ! On verra avec le temps. Big in Japan a super bien démarré, donc pour le moment on se concentre sur les artistes qu’on aime. On fête seulement notre première année d’existence en juin, donc on ne se projette pas encore sur 10 ans. Si je devais parler en mon nom, ça serait toujours la même mission : travailler avec des gens positifs, et laisser faire les circonstances.

The big question! Let’s see how things go. In terms of the label, Its been a great start for Big In Japan and we want to focus on working with artists we love.  We’ll be celebrating our first anniversary in June this year so 10 years seems like a way off yet. Personally it’s the same mission, keep working with great people and see what happens.


Une track que tu as découverte récemment et que tu écoutes en boucle ?
One track you discovered recently and you can’t get enough of ?

En ce moment, j’adore Rahpapa de Kansado.

I’ve been feeling Kansado – Rahpapa recently

Caboclo EP de Lagartijeando, disponible sur toutes les plateformes de streaming et sur le BandCamp de Big in Japan. Vous pouvez retrouver Big in Japan sur Facebook, Twitter, Instagram et SoundCloud.