Qui se cache derrière le nom Monsieur Nobody et pourquoi avoir choisi ce nom là ?
Salut ! Alors je vais faire en sorte de garder mon identité secrète, d’où le nom : Monsieur Nobody, Monsieur Personne, je suis à la fois tout le monde et personne. Je pourrais être votre voisin ou bien un éminent prince saoudien, qui sait ? L’important n’est pas ma personne mais la musique que je produis, les émotions que j’essaie de transmettre dans mes tracks, le partage, c’est ça la finalité. (En plus du fait que le film de Jaco Von Dormael « Mr. Nobody » soit un excellent film.

Quels sont les artistes qui t’inspirent quotidiennement ?
Je m’inspire énormément d’artistes venant d’univers différents comme par exemple I Hate Models, Maelstrom, KRTM, Headless Horseman, Boys Noize, Clouds (avant parce que maintenant c’est un peu trop experimental pour moi haha), Paula Temple, Ghost in the Machine et Keepsakes.
Je trouve aussi mon inspiration avec des artistes comme : Bring Me The Horizon, Linkin Park et toute la clique Woodstockienne : Hendrix, Jefferson Airplanes, Fleetwood Mac et j’en passe…

Comment décrirais-tu ton univers musical ?
J’essaie de créer une atmosphère prospère pour voyager à travers la track, des percussions industrielles assez froides qui me rappellent mon chantier (indice sur mon identité) mélangées à des mélodies et pads harmonieux et chaleureux. Je crois que c’est ça mon univers musical.

Produire ou mixer : qu’est ce que tu préfères ?
Les deux, malgré mon manque de temps constant, les deux me plaisent, tout en sachant que produire me permet de mixer.

Est-ce que tu te consacres pleinement à la musique ou tu fais aussi quelque chose à côté ?
Alors comme dit précédemment, je manque cruellement de temps parce que je travaille en tant que conducteur de travaux sur chantier. (Celui qui conduit les travaux, pas les engins hein !) Les horaires font plutôt mal au derrière, mais je ne vais pas me plaindre, j’ai un travail, un salaire, la musique reste une passion et je ne me vois pas faire autrement (vu le prix du matos hahaha).

Décris nous un peu ton processus de création quand tu veux produire un son
Cette question me turlupine… Honnêtement, je n’en ai pas vraiment, chacun de mes sons est différent autant dans l’écoute que dans sa production. Je suis trop bordélique et j’aime trop la liberté pour m’imposer une rigueur dans mon process de production. Peut-être que je devrais…

As-tu un artiste avec lequel tu aimerais collaborer ?
J’adorerais faire une collab avec Maxime Dangles ou plutôt juste qu’il m’apprenne le modulaire, c’est tout bonnement du génie ce qu’il fait. Sinon une collab pour un son ou un projet, je dirais Ansome parce qu’il est juste complétement timbré et que faire du son avec lui en plus d’être avec un pro, ça doit être l’éclate.

Quel est ton meilleur souvenir de soirée ?
Sans hésiter la Co-lab, avec Material, Electric feeling et Le Pas-Sage. Je vous fais le topo : une warehouse gigantesque (plus de 10 salles différentes), avec une scénographie et une ambiance dignes des meilleures teufs. On faisait la prestation food avec mon crew New’s Cool (big-up les frères et sœurs❤ ) et je mixais aussi, mais tout au long de la soirée les gens étaient tous plus sympas les uns que les autres, la déco était vraiment stylée. Et nous on était là au milieu de ce bordel à vendre nos croques monsieur et nos Mister Tize faits maison (cherchez pas les autres orgas on a déposé un brevet haha) c’était le feu, il n’y a pas d’autre mot.

Comment te vois-tu dans 10 ans ?
Dans 10 ans ? Je me vois avec des gosses, toujours mon boulot… Et des machines à foison à la maison, j’arrive toujours à garder les 2, boulot et passion. En tout cas, c’est ce que j’espère.

Peux-tu me donner 2 pépites qui te font vibrer ces temps-ci ?

Torgue : Imperium sorti sur Märked fin janvier (une pépite trop peu connue)

Misericordia (Maxime Dangles remix) de W.LV.S (Electric Rescue & The Driver) sorti il y a peu sur Astropolis Records. Je l’aime tellement que j’ai acheté 2 fois le vinyle (sans faire exprès) tellement je la voulais haha !

Petit mot de la fin ?
Dédicace à mon Label ERADYS Records, et mon agence de booking STEER, c’est eux qui me poussent au quotidien, qui me motivent, merci les frères, on va aller loin, j’en suis sûr 👊 ❤

By Louis