Après avoir officié chez ClekClekBoom, Phonogramme ou encore Visions, le producteur et DJ Aleqs Notal sort un EP en collaboration avec 1977 sur RDV Records : ses deux pépites house sont à retrouver sur la face A du vinyle, tandis que celles de 1977 constituent la face B. Pour en savoir plus sur un des DJs les plus excitants de la scène parisienne, on lui a demandé de nous donner ses morceaux fétiches !


Le son idéal pour débuter un set

Tout dépend de l’heure à laquelle je joue et de la crowd. Mais si je joue Deep et que je suis en warm up j’aime bien ouvrir sur ce track sorti sur Finale Sessions en 2016.


Le son que tu pourrais écouter dans n’importe quelle situation

J’aurais pu en choisir pleins d’autres, mais s’il y a bien un son que je peux écouter dans n’importe quelle situation c’est ce track de Keith Murray sorti en 1996, remixé par Dilla !


Le son qui pour toi va chauffer la salle à coup sûr

Encore une fois, ça dépend de la vibe de la soirée et de la crowd, mais si je joue House et que je sens qu’il y a du flottement, ce genre de track de Louie Vega peut réchauffer un club en 2 secondes.


Le son qui t’a fait aimer l’électro

Ce morceau de Kraftwerk représente vraiment une époque importante pour moi.
C’est exactement sur ce genre de beat que j’ai commencé à scratcher il y a 18 ans quand je débutais le mix. Je crois que je ne me rendais même pas compte que c’était de « l’électro ».


Le son qui te fait rêver

J’aime bien cette version instrumentale du morceau de Aurra sur Salsoul sorti en 83. Je m’imagine souvent les gars en studio, en train de produire le track et de se dire qu’ils pondent un truc lourd, surtout à cette époque !


Le son qui te réveille le matin

Je me réveille souvent sur des morceaux de Fela, ce track m’aide à m’inspirer dès le réveil.
Je prépare un nouveau projet entre la France et le Nigéria en ce moment. Ça fait déjà plusieurs fois que je vais là-bas et je prends une claque à chaque fois. Une vraie leçon de vie. Quand je rentre à Paris j’écoute ce morceau et je me dis qu’on vit dans un drôle de monde.


Ta production dont tu es le plus fier

C’est dure à dire mais ce track que j’ai fait entre la France et le Nigéria il a 1 an et sortie en Octobre dernier représente bien une partie de mon univers. C’est un des morceaux dont je suis le plus fier. C’était la première fois que j’allais au Nigéria, j’avais commencer le track chez moi à Paris et j’allais à Lagos pour faire rejouer les percus par des musiciens de là-bas. Depuis, une véritable histoire s’est créée.


La dernière trouvaille auditive que tu as faite et dont tu ne te lasses pas

J’ai acheté le disque juste avant ma dernière date. J’étais passé complètement à côté de ce son de Vakula et Kuniyuki Takahashi. Je savais même pas qu’ils avaient collaboré. En ce moment il ne quitte plus mon sac.


Le son avec lequel tu finiras probablement ton prochain set

Il est pas impossible pour que je finisse sur le dernier Drummer From Detroit aka Andrès, sorti sur Fit en décembre dernier. J’adore ce morceau ! Mais tout dépend de la vibe que j’ai posée.


Vous pouvez retrouver Aleqs Notal sur sa page Facebook et sur SoundCloud.