Tout commence par un quiproquo. Oklou est invitée à mixer sur Radio Piiaf. Sont aussi conviés des proches à elle pour l’écouter mixer et discuter. Mais ce n’est pas ce qu’avait compris Oklou : elle pensait devoir animer l’émission avec ses amies, ce qu’elle a fait. Radio Piiaf est agréablement surpris et propose alors aux jeunes femmes une émission mensuelle. C’est le début de TGAF. C’était il y a trois ans. Pas de guilty pleasure : on assume se qu’on écoute chez TGAF, que ce soit du plus mainstream au plus surprenant. Il n’y a aucune limite musicale. Justin Bieber a même été le thème d’une de leurs émissions. Aujourd’hui on retrouve le crew sur Radio Radar ou encore Rinse France mais aussi dans les clubs car TGAF c’est aussi un groupe de DJ, d’artistes aux sonorités très variées.

Oklou
Elle a passé une partie de sa vie à Londres avant de revenir en France il y a trois ans pour vivre à Paris avant de donner naissance à TGAF. Productrice et compositrice, elle a sorti en mars dernier son EP The Rite of May produit par le label londonien NUXXE créé par coucou chloé, Shygirl et Sega Bodega. Les sonorités y sont assez pop et mélancoliques. Cette orientation pop, on la retrouve aussi dans ses mix.

Miley Serious
Fondatrice du label 99cts rcrds, Miley Serious est influencée par la culture punk dans laquelle elle a longtemps été immergée avant de découvrir la techno. Avec son label elle partage deux de ses passions : la musique et les fanzines. Mais elle n’est pour autant pas productrice pour 2cts. Ce qu’elle aime c’est le DJing. Ses sets percutants mêlent ghetto house, acid, bass et techno.

Dj ouai
Le R’n’B est une de ses grandes influences mais elle livre des sets variés qui peuvent tendre vers l’expérimental à l’atmosphère tiraillée entre sombre violence et onirisme mais qui peuvent aussi bien tendre vers la trap et la techno.

 Carin Kelly
Sûrement la plus discrète sur les réseaux sociaux, elle ne consacre pas tout son temps à la musique puisqu’elle se passionne également pour la photographie et la vidéo. Lorsqu’elle est derrière les platines elle peut aussi bien passer de la bass music que de la house et de la techno.

Leurs origines musicales sont donc très différentes mais elles ont su créer une certaine homogénéité pour former un cocktail explosif et original. Elles ont eu l’occasion de le prouver lors de la Boiler Room en février dernier à Paris où elles partageaient l’affiche avec Dave Clarke.