Voilà 10 ans que le collectif CoNNe ActioN associe techno, punk et féminisme pour délivrer des soirées festives à souhait dans les différents établissements nocturnes de Brest. À l’occasion de leur soirée d’anniversaire, nous avons rencontré Ève, également présidente du collectif Night Birds dont vous pouvez retrouver l’entrevue ici.

Bonjour CoNNe ActioN, présentez-nous le collectif que ce soit au niveau de l’origine de sa création, de son nom, de sa composition, de sa localisation géographique, du type de musique jouée et de son engagement féministe.

Conne Action est née il y a 10 ans à la suite de notre rencontre entre moi, Eve, qui venait de terminer une formation pour organiser des spectacles/concerts et Juliette bassiste dans un groupe punk-rock : HHM, composé de filles. Nous sommes basées à Brest tout simplement parce que nous sommes originaires et vivons ici. Nous voulions mélanger divers styles musicaux et principalement punk et techno puisque ces 2 styles nous font vibrer depuis la fin des années 90, mais tout en restant ouvertes à d’autres styles. On a choisi l’axe féministe parce que notre constat était qu’il y avait plus d’hommes sur scène que de femmes, et c’était pour nous l’occasion de se démarquer sans piétiner les « plates bandes » des autres.

Le 27 avril, vous fêtez vos 10 ans au Cabaret Vauban avec la programmation suivante : Rebeka Warrior (Dj set), La Chasse, Mycia, HHM, Ultra Violette (Dj set), Dory (Dj set). Dites-nous en plus sur cette soirée ?

Cette soirée est à l’image de notre pluralité artistique punk et techno tout simplement parce qu’on aime varier les plaisirs, qu’on a déjà eu l’occasion de programmer quelques uns de ces artistes comme Rebeka Warrior de Sexy Sushi avec qui on avait blindé le Vauban au tout début de CoNNe ActioN, mais aussi son autre groupe Mansfield Tya qu’on adore et dont on attend chaque nouvel album avec impatience. Myciaa on les a fait jouer à l’Espace Léo Ferré et on trouve la chanteuse hallucinante, c’est en plus l’occasion de la sortie de leur nouvel album, qu’on a hâte de découvrir sur scène. « La Chasse » un duo basse/batterie de Marseille, c’est une proposition de Pascal du label « Et Mon Cul c’est du Tofu » à qui on a proposé une carte blanche l’année dernière et qui a laissé un souvenir impérissable à tous ceux qui étaient là.

HHM dont fait partie Juliette depuis 18 ans, jouera pour la première fois au Vauban après avoir écumé un max de scènes alternatives dont des « Lady Fest » en Irlande, Belgique et Hollande. Juliette aka Ultra Violette taquine les platines également depuis quelques années à la suite d’une demande du programmateur d’Astropolis (#spécialedédicaceàmongourou ;-).

Dory est la nouvelle recrue de CoNNe ActioN : dresseuse de chevaux le jour, elle nous proposera un set électro techno.

10 ans c’est également l’occasion de faire un point sur votre engagement féministe. Qu’est-ce vous avez à dire là-dessus, tant sur le plan personnel, c’est-à-dire votre association, que le sur plan général (exemple type : l’affaire Westein) ? D’ailleurs quelles sont les actions que vous menez à travers votre militantisme ?

Notre engagement féministe à travers CoNNe ActioN est surtout artistique, en revanche on s’est associées l’année dernière au collectif féministe Gast très engagé de Quimper, sur leur festival Clitorik et qui lutte contre les discriminations liées au genre et aux sexualités.  Ensuite, on utilise pas mal notre page facebook pour diffuser des infos sur les sujets qui nous touchent comme l’excision, toutes les violences faites aux femmes d’ailleurs, les LGBTQI, le féminisme pro-sexe, le porno féministe, la prostitution, les migrants…

Concernant l’affaire Weinstein on trouve ça très bien que les femmes parlent enfin. Ca permet de mesurer l’ampleur des dégats, et réaliser qu’il est vraiment temps d’agir pour que ça cesse, comprendre pourquoi ça arrive et y remédier. La honte doit changer de camps !

En ce qui concerne la scène musicale et particulièrement la scène électronique, la question de la place des femmes est de plus en plus abordée. Selon vous, quelles solutions il serait nécessaire de mettre en place afin de parvenir à une égalité entre les sexes au sein de la musique électronique ?
A ce titre on évoque régulièrement les soirées avec un plateau exclusivement féminin ou bien avec une programmation paritaire ? Qu’en pensez-vous ? N’est-ce pas là une forme de discrimination positive au détriment de l’artistique ?

On pense que le problème vient de nos éducations où jusque là les femmes n’ont pas été poussées à se mettre en avant. Mais petit à petit elles gagnent du terrain, prennent de l’assurance. Quoi qu’il arrive on est bien d’accord sur le fait que ce n’est pas le sexe qui doit être un facteur de programmation mais le talent. Effectivement les plateaux exclusivement féminins peuvent être considérés comme de la discrimination positive, mais il faut plutôt le voir comme un clin d’œil pour dire « nous aussi on existe et on peut faire aussi bien que vous » : unissons-nous main dans la main, nus comme des vers 😉 !!!

D’un point de vue musical, en dix années, vous avez vu évoluer la scène électronique brestoise. Comment la jugez-vous aujourd’hui ?

De toute évidence elle est très active puisqu’on doit dénombrer une bonne dizaine d’asso, et la force de cette scène brestoise est qu’elle travaille ensemble en faisant gaffe de ne pas se concurrencer sur des mêmes dates et en multipliant les partenariats. Et s’il y des filles motivées pour nous rejoindre (orga, dj, musiciennes…), et bien manifestez-vous ou n’ayez pas peur de créer votre propre collectif !

En dehors de votre soirée d’anniversaire, avez-vous des projets en vue pour 2018 ?

On est en pourparler pour programmer une comédienne franco-allemande, de la compagnie Handmaids qui a créé un spectacle sur le personnage mythique de MATA HARI. Sinon Cédric du « Rock Circus » nous a invité pour une petite soirée « selecta musicale » début juin. Et enfin on a demandé à Emilie Jouvet la permission de projeter son film « My Body My Rules » au cinéma « Les Studios » le 22 juin à 20H.

Le mot de la fin ?   

Girls rock baby !!!!

By Simon