Difficile de parler du mystérieux label américain Circulation sur lequel il existe très peu voire pas d’informations.

Le label est le fruit de la rencontre en 1996 de Paul Davis et Matt Jackson, et ils sortiront un catalogue prolifique entre 1998 et 2000. Une vingtaine d’EP dont pour la plupart des productions de l’équipe même si quelques remixes et productions notables comme celle de K-Loop font intervenir d’autres producteurs de l’époque.

Le label, brève étoile montante, attira l’attention de dj de plus grosse envergure ainsi que la presse de l’époque, et l’album Colours fut élu album du mois par le magazine britannique The Face. Le duo Circulation, fondateur du label, gagne en popularité pendant cette brève période et a pu tourner dans des gros club anglais, mixant à la fois live et Djing.

Mais revenons-en à Colours ; en effet ce premier album compile la première tranche de leurs productions, qui s’appellent toutes de façon assez énigmatique.
En effet ce qui attire chez Circulation c’est une musique électronique aux croisements de la house, de la trance et de la techno (à entendre au sens large pour les plus puristes d’entre vous). Si certaines productions comme Amber (Face A) sont des morceaux house bien samplés et très upbeats, d’autres comme Magenta sont beaucoup plus deep et progressifs ou encore beaucoup plus techno comme la face B du même Amber, comme un alter ego.

Leur rythme de production étant assez impressionnant, certaines tracks peuvent sembler un peu inabouties mais pour la plupart ce sont des morceaux faits exactement selon leur destination première : des four to the floor très efficaces faits pour le dancefloor. C’est aussi ce qui fait la force du label, les tracks étant tellement variés : deep house, house upbeat, progressive, tech-house etc, tout le monde y trouve son compte même si cela demande parfois un petit écrémage.

Il est de plus intéressant de remarquer la pérennité des scènes électroniques de l’époque, puisque certains traitements des samples rappellent fortement ce qui se faisait de l’autre côté de la manche à cette époque.

On vous a compilé un petit condensé de ce petit mais prolifique label, malheureusement certaines tracks n’étaient pas disponibles à écoute. Nous vous invitons à aller les chercher dans les disquaires ou aller écouter l’intégralité de Colours qui est disponible sur Spotify.

By Elise