L’artiste Tzusing fait partie de cette nouvelle vague de Dj’s et producteurs venant d’Asie qui souffle un vent de fraîcheur sur la musique électronique. Avec son premier album, il compte bien envahir les clubs et festivals du monde entier.

Chinois d’origine malaisienne, Tzusing débarque sur la scène de Shanghai courant 2014 alors que sa production musicale était jusque-là restée confinée aux murs de son studio. Il lui faut peu de temps pour être repéré par Long Island Electrical Systems (L.I.E.S. Records), label sur lequel il sort la même année un EP intitulé « A name out of place pt. I », premier épisode d’une trilogie. Il surprend les aficionados du style techno avec les productions « A name out of space pt.II » en 2015 puis avec le troisième volume en 2016 sur le même label et va prouver qu’il est un artiste émergent de cette génération asiatique à suivre de près. Ce qui fait mouche, c’est une techno brute, des nappes électroniques industrielles et des sonorités musicales orientales qu’il combine dans une musique agressive aux rythmes décalés.

En 2016, on le voit aussi  apparaître sur des compilations des labels Public Possession et Born Free Records. Sur le plutôt discret label Bedouin Records, il sort en 2017 un EP remarquable tant par sa technique que  son esthétique. Il semble ici avoir réussi la parfaite fusion entre la musique underground occidentale qui lui a fait découvrir la techno et certains sons de la musique folklorique asiatique.

Durant l’année 2017, Tzusing sort son premier album sur L.I.E.S. Records intitulé « 東方不敗 », titre que l’on pourrait traduire par « invincible orient ». Sur cette production de 7 titres, les rythmes entraînants sont soulignés par des mélodies mélangeant futurisme et exotisme, donnant ainsi un son massif tout en conservant le caractère subtil de la techno.

A n’en pas douter, Tzusing a réussi un coup de maître avec ses productions durant les trois dernières années, et il est maintenant évident qu’il sera un artiste à  suivre dans les prochains temps.

By Dorian