À l’occasion de leur événement aux ateliers des Capucins, à Brest, dans le cadre d’Astropolis Hiver 2018, nous sommes allés à la rencontre du collectif « Velizion« . Interview avec Kevin, Tiny et Valentin.


Salut les gars! Présentez-nous le collectif que ce soit au niveau de l’origine du nom, de la composition, du type de musique jouée et des endroits où vous vous produisez.

Valentin : On s’est formé en 2016 autour d’un groupe de passionnés de musique électronique. Le nom « Velizion » provient du mot « Tenval » en breton qui signifie « Obscur« . On a transformé « tenval » en « tenvel » puis « vel » et enfin « Velizion ». On est neuf au sein du collectif. On a commencé par organiser des free-parties jusqu’à ce que l’on se fasse saisir le matériel par les forces de l’ordre. Ce sont ces dernières qui nous ont conseillé de créer une association afin de faciliter l’organisation de soirées. Suite à cela, on a réalisé plusieurs soirées à « La Cigale », à Guilers (à côté de Brest), en invitant d’abord des amis à nous puis des artistes locaux et internationaux à l’instar d’Animal Holocaust ou Radial. L’équipe est composée de six DJs : Tiny qui ne fait que du live dans un registre techno industrielle/noise, Diallo basé à Bordeaux qui est un touche-à-tout, de même pour Kévin capable d’osciller entre techno et house, DIXG également sur Bordeaux qui mixe techno breakée, Antoine Lemoine qui évolue entre dark techno et Lo-Fi, enfin, on a T2AR, notre duo, qui joue et produit techno. Quant à moi, je m’occupe du mapping que ce soit pour nous ou d’autres collectifs ainsi qu’en collaboration avec Daff et Astropolis. On se produit essentiellement sur Brest, cependant, on n’hésite pas à bouger sur Rennes à l’instar de Tiny qui est passé au 1988 Live Club ou sur Paris avec certains de nos DJs qui ont mixé au Batofar.

Vous êtes à l’affiche d’Astropolis Hiver 2018. Comment s’est organisé le projet? Concrètement, c’est quoi le programme de Velizion à Astropolis?

Valentin : L’idée du projet avait germé l’été dernier. J’en avais touché deux mots à Gildas à Astropolis Fortress en septembre. Il m’avait dit de passer à leur bureau, on en a discuté, et le projet s’est monté. Ça tombait bien car d’une part il cherchait à organiser un projet avec un collectif de Brest et d’une autre nous on en avait sous la main. Astropolis nous a laissé carte blanche pour l’organisation du projet sans pour autant qu’ils n’aient pas leur mot à dire. De fait, le programme est le suivant : le vendredi 23 février Tiny jouera en live, dans la grande salle, pour le Bunker Palace #1 à La Carène aux côtés de Broken English Club, Charlotte de WitteDJ Stingray et Legowelt. C’est une consécration pour lui car il a dépensé beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour la construction de son live.

Tiny : Clairement c’est un plaisir, un honneur et une consécration que de jouer auprès de tels artistes. D’autant plus que la présence de Legowelt en live est forcément très intéressante pour moi.

Valentin : Sinon, le gros du programme aura lieu le lendemain, le samedi 24 février, aux ateliers des Capucins, de 12h à 18h. L’idée c’est de proposer un après-midi gratuit, familial, avec des lives ainsi que des ateliers de découvertes des machines analogiques. Au niveau du plateau musical, seront présents : Frank Cartell, Rubbish T.C, Casino Cauchemar ainsi qu’Antoine Lemoine et Hugo Georget. Pour ce qui est des ateliers, il y aura un représentant de Roland France. Frank Cartell présentera les machines de Gael Loison créateur de pédales à effet utilisées notamment par Depeche ModeAG799 présentera la composition d’un live techno qui sera destiné à ceux qui ne sont pas forcément des connaisseurs de musiques électroniques. LOOK MUM NO COMPUTER viendra  présenter les machines qu’il crée lui-même. Pour le coup, ça s’annonce très intéressant à voir d’autant plus que le type est un personnage dans la mesure où il vit dans un squat à Londres financé par crownfunding. D’ailleurs il viendra directement du Royaume-Uni avec son van. Et sinon, Tiny présentera ses machines et Vincent Malassis animera le tour bus qui sillonnera Brest durant la semaine pour animer des ateliers musicaux destinés aux plus jeunes.

Depuis 2 ans vous organisez des soirées avec « WestSound ». Dites-nous-en plus sur cette collaboration qui marche du tonnerre au vu des deux premières éditions avec pour invités : AdamX, H880 puis Marla Singer et P.E.A.R.L. 

Tiny : De base, il faut préciser qu’à Brest tous les collectifs se connaissent. Que ce soit les plus anciens comme « BRST«  ou « TBD » ou les plus récents. On se croise dans la rue ou en soirée, on va se dire bonjour si ce n’est discuter. La dynamique et la cohésion de la scène électroniques brestoise sont très bonnes.

Kévin : D’ailleurs, dernièrement le « Ristik Festival » l’a prouvé avec la présence de tous les collectifs brestois ou presque. La rencontre avec « WestsSound » s’est faîte au cours des afters sur le port de Brest. C’est d’ailleurs là le point de rencontre de tous les collectifs. Pour « WestSound » on en avait discuté au cours d’un after donc, puis en soirée, et un jour on s’est dit qu’il fallait qu’on se réunisse et de fil en aiguille le projet est né. A cela, il faut ajouter une direction artistique similaire qui gravite autour de la techno industrielle et expérimentale. De la même manière on a organisé des événements avec d’autres collectifs. En définitive, les afters c’est le meilleur point de départ pour monter des projets.

Des projets de prévues pour le reste de l’année?

Kévin : Pour le moment on est focalisé sur notre événement avec Astropolis. C’est la première que l’on organise quelque chose d’aussi important.

Tiny : C’est vrai que pour nous qui venons de la free, organiser un événement en lien avec la mairie, demander des subventions et autres, c’est quelque chose de nouveau.

Valentin : Effectivement, on est complètement sur l’événement à l’atelier des Capucins. Pour autant, on a prévu d’organiser quelque chose pour la fête de la musique et pourquoi pas fêter nos trois ans au Vauban ou organiser une free-party.

Le mot de la fin?

Valentin : Merci Sakatrak pour l’interview. Rendez-vous à l’atelier des Capucins le samedi 24 février à partir de 12h!

 

By Simon

 


Lien événement Velizion à l’atelier des Capucins pour Astropolis Hiver 2018

https://www.facebook.com/events/135638503775659/