Résident des soirées Blocaus et membre du label homonyme, Exal s’est fait sa place sur la scène techno parisienne. Entre deux dates, il répond à nos quelques questions à l’occasion de sa performance à Concrete demain soir (gagne tes places ici).


Tout d’abord, d’où viens-tu et d’où provient le surnom « Exal »?

Hello, je suis d’origine nantaise mais je vis à Bruxelles depuis 2 ans maintenant. Le Surnom Exal vient de mon prénom Axel, tout simplement !
Quand est-ce que tu t’es lancé dans l’aventure et qu’est-ce qui t’as motivé?
Je mixe depuis que j’ai 18 ans. J’en ai 26 maintenant, du coup ça fait 8 ans. Ma motivation première j’en n’avais pas vraiment, c’était surtout de m’amuser avec mes potes quand on faisait des soirées.
Tu as eu l’occasion de faire des sets au-delà de certaines frontières, quel est ton public préféré?
Tous les publics pour qui j’ai pu joué sont différents, j’en n’ai pas de « préféré » mais si je devais choisir je dirais le public de Champ Libre à Paris.
As-tu un souvenir de club à partager ?
J’en ai beaucoup, mais celui du closing du Trésor en Janvier dernier restera gravé…
Comment s’est mis en place le label Blocaus, dont tu fais partie ?
Le label s’est mis en place il y a un an. Farouk (fondateur de Blocaus) et Anna (Anetha) sont les directeurs artistiques du label, ils prennent toutes les decisions ensemble. C’était l’évolution logique après 5 ans à faire des soirées.
Quels sont vos objectifs? Et peux-tu citer quelques artistes que vous avez promu?
Notre objectif premier est de proposer une plateforme pour les artistes qui sont résidents (Absl, Anetha, AWB, Blndr, moi-même & VonGrall).
Selon toi, quel est le son qui met le feu à la salle à coup sûr?


Destruction assurée, je la joue dans tous mes sets depuis presque 2 ans.

Le son qui t’as fait aimé la musique électronique?
 Un des premiers CD 2-titres que j’ai acheté.
Quelle est selon toi ta meilleure production?
 Même si j’ai produit ce track il y a plus de 2 ans c’est un des plus aboutis.
Le son qui resume le mieux ton univers?
Du Kobosil ! Je m’en suis beaucoup inspiré dans mes récentes productions.
As-tu des projets en tant qu’artiste ? 
J’ai mon EP pour Blocaus qui est en train de se finaliser et qui verra le jour cet année. J’ai aussi un morceau qui doit sortir sur un Various sur le label londonien LDNwht. Je travaille aussi des morceaux pour un label français.
J’ai aussi un side project qui s’appelle « Maximus », avec lequel j’ai sorti un mini album sur Vastechoses, sorti en édition limitée sur cassette. Je vais également sortir un second album cet année sur le label Rengaine de  KVD.
Et pour finir, comment envisages-tu le futur de Blocaus?

En ce qui concerne Blocaus, on continue sur notre lancée. Plusieurs releases vont voir le jour cette année dont une demain : Bloomingville EP par AWB. On continue aussi nos soirées dans plusieurs lieux de la capitale, stay tuned !

By Quentin