Le label français Acid Avengers présente une journée une compilation de 23 titres (rien que ça) dédiés à l’acid made in France. Un choix de tracks très variées qui permet à tout le monde de trouver son bonheur. Et en plus, la compil est en free download ! On pourra d’ailleurs retrouver Acid Avengers pour la Release Party à la Java ce vendredi (gagne tes places ici).

La semaine dernière, on sortait en exclu un des titres de la compile produit par Jaquarius, à écouter ci-dessous.

Salut l’équipe ! Vous pouvez nous parler du projet Acid Avengers en quelques mots ?

Acid Avengers est un label et une série de soirées qui ont lieu à Paris et Rennes, et bientôt dans quelques autres villes en France. L’idée est de mettre en avant la scène acid française, peu reconnue pour l’instant, sous toutes ses formes (acid techno, electro, braindance…), mais aussi la scène internationale, et notamment européenne. Le tout en brandissant avant tout un esprit de fête et d’hédonisme ! Et en s’attachant bien sûr à des projets qui restent pointus, voire flirtent avec l’avant-garde pour certains.

Aujourd’hui sort la compile « Acid Froggies » composée de 23 sons dédiés à l’Acid made in France. Quel est le but ultime de ce projet ?

L’idée de cette compile était de fédérer des producteurs d’acid des quatre coins de la France : d’une part pour rassembler sur un même support des artistes qui pour certains peuvent se sentir un peu isolés à faire de l’acid sur leur territoire, d’autre part pour montrer qu’il y a une scène acid bien vivante en France, au-delà des clivages qu’il peut y avoir entre une techno pure et dure et des courants plus abstraits, ou entre la scène club et la scène free party. Et de promouvoir la vivacité de cette scène à l’étranger en diffusant cette compilation comme il se doit !

Comment vous avez choisi les artistes qui représentent l’Acid à la française ? Autant dire qu’il y a des profils artistiques très différents !

Oui effectivement, la compile reflète une scène composite, faite d’artistes très différents. L’idée a été d’aller chercher à la fois une partie de ceux qui représentent le mieux cette scène française aujourd’hui et une partie de ceux qui sont déjà en train de la réinventer mais qui ne sont pas encore connus du public. Tout en invitant également certains producteurs dont l’acid n’est pas forcément le style habituel, et en mettant bien sûr en avant une partie des artistes fidèles au crew Acid Avengers.

Comment s’est passée la préparation de cet opus ? Vous aviez déjà tous les artistes en tête ou le projet s’est défini au fur et à mesure de la production de la compile ?

On a commencé il y a neuf mois environ à réfléchir à cette compilation, et on en a parlé aux artistes qui nous intéressaient, la plupart ayant répondu présents. On a également reçu entre temps des démos d’artistes qui n’étaient pas au courant de cette compile, et qui tombaient très bien parce que c’était complètement dans le thème. Donc tout s’est fait au fur et à mesure, on a encore rajouté des artistes sur la compile il y a deux mois !

Vendredi 26 mai aura lieu la release party à La Java (Paris). Quelques mots sur cette soirée ?

On a voulu fêter la sortie de cette compilation avec une édition des soirées Acid Avengers un peu spéciale. On a donc invité quatre des artistes présents sur cette compilation (90 Process, Lepyong, Raymond D. Barre et Thomas Delecroix), le tout sous le haut patronnage du hollandais Drvg Cvltvre, qui est une référence clé pour la plupart de ces artistes. Ca fait beaucoup de sets en tout, mais ça promet une soirée éclectique et électrique, à coup sûr un peu folle !

Des projets futurs pour Acid Avengers ?

Beaucoup de sorties qui arrivent, un peu trop même ! Notre planning de sorties est plein jusque mi-2018, donc on va pas chômer sur les releases. Côté soirées, il va y avoir pour la saison 2017/2018 des soirées dans plusieurs autres villes, notamment à Lyon, Bordeaux, Lille ou Bruxelles. Tout en gardant bien sûr le rythme à Paris et Rennes, où on va notamment proposer de nouveaux formats. Restez connectés !