En tant que co-fondateur d’Under.Co, JPLD aime jouer une grande variété de styles musicaux différents selon l’événement. Lors des apéros, il s’oriente vers une house typée deep, dub et micro, tandis qu’en club il préfère s’orienter vers de la techno, également deep, dub et organique à souhait. Pour certains événements très particuliers, il affectionne particulièrement les performances ambiantes et expérimentales, à mi-chemin entre le DJ set et le live. Tout juste revenu de Londres où il étudiait l’ingénierie sonore et la production musicale, il a également eu la chance de vivre à Tokyo et de mixer plusieurs fois en Asie (Air, Space Orbit, Bonobo à Tokyo, Café Plume à Okinawa, Tag à Chengdu et Arkham à Shanghai dans le cadre d’une tournée pour Yves Saint Laurent). Après s’être pleinement consacré à la production musicale ces derniers mois, il vient de décrocher sa première sortie officielle sur un label parisien dont la sortie est prévue dans les prochains mois.

Coucou, t’es qui ?

Yo, moi c’est Joseph (aka JPLD), 21 ans, actuellement étudiant d’ingénierie sonore et production musicale à Londres, parisien d’origine, et ex-tokyoïte. Ca doit faire maintenant 6-7 ans que j’écoute « sérieusement » de la musique électronique. J’ai eu des débuts dont je ne suis pas super fier orienté tech-house Ibiza (bien que tomber parfois par hasard sur un Café del Mar dans mon Ipod me fait toujours vibrer), puis je me suis tourné petit à petit vers la techno. Ibiza a quand même eu du bon ; j’ai pu découvrir la Enter.Mind à la Enter, soirée de Richie Hawtin, une salle chill remplie de fumée où des artistes qui n’ont absolument pas l’habitude de se produire sur l’ile jouaient de l’ambient/expérimental, ce que j’écoute le plus désormais.

Niveau matos, t’utilises quoi ?

Hmm la pièce centrale de ma set-up, pour faire original, est Ableton Live accompagné de plusieurs contrôleurs. J’utilise quelque VST (instruments virtuels) et de plus en plus Max for Live qui s’avère être une mine d’or pour ceux qui ont le courage de se plonger dedans. Après j’essaye un maximum d’utiliser des sources acoustiques/analogiques ; j’ai un Prophet 600 ramené du Japon qui sonne vraiment bien (le synthé principal que tu entends dans That Day vient de là), et une boite à rythme MFB Tanzbar dont je me sers pas mal. J’utilise également un micro de poche pour faire des enregistrements sur le terrain : une majeure partie des bruitages (vagues, oiseaux etc) que tu peux entendre dans le fond de That Day ont été enregistré avec pendant un voyage dans les iles tropicales japonaises d’Ishigaki et Okinawa. J’essaye d’utiliser de plus en plus de vocales aussi ! Pour ce morceau j’ai eu la chance qu’une amie coréenne m’envoie des enregistrements d’elle récitant des poèmes dans sa langue natale. J’ai aussi chopé récemment 2-3 instruments acoustiques assez originaux, pour les curieux, google Sonic Forest/Electro Lobotomy.

Tes inspirations ?

Musicalement j’évolue en permanence, mais ce que proposent Paul Jebanasam sur le label Subtext et Abdulla Rashim sur Northern Electronics, c’est ce qui me touche le plus actuellement. Le son du festival Labyrinth au Japon, où j’ai eu la chance de me rendre ces deux dernières années a eu à chaque fois une grosse influence sur ce que j’écoute en techno : Donato Dozzy et Neel en tant que Voices From The Lake, Claudio PRC, Nuel, Marco Shuttle, Ness… En fait je suis fan d’à peu près tous les ritals qui font partie de cette vague deep-techno ! Pour ce qui est des classiques et malgré ses derniers dérapages, je reste un fan inconditionnel des albums de Richie Hawtin sous son alias Plastikman des années 90 et début 2000. La dub-techno à la Deepchord et Basic Channel, et la house atmosphérique du légendaire label Driftwood me font également toujours autant vibrer ! Sinon en terme de style de vie et surtout d’approche musicale, je souhaite rendre hommage à Tak et son studio à Tokyo rempli de synthé vintages et modulaires, une source perpétuelle d’inspiration.

Des projets futurs ?

J’ai un premier release qui devrait arriver d’ici quelques mois sur un petit label parisien que je respecte énormément, dans un style certes expérimental mais qui n’a rien à voir avec ce que je fais d’habitude. J’essaye de préparer un autre EP plus tourné deep-techno aussi, mais j’ai du mal à être complètement satisfait de comment ça sonne pour l’instant. Avec une amie artiste qui gérait les visuels, j’ai présenté pour la première fois il y a un mois à Paris une performance ambient hybride live et DJ set, si ça t’intéresse tu peux trouver l’enregistrement ça tout en haut de mon SoundCloud. J’aimerais beaucoup pousser et améliorer ce projet, et d’autres du même acabit avec d’autres artistes peintres, plasticiens encore au stade de la parlotte pour l’instant. Sinon on relance notre collectif (très) éclectique de musique et d’arts Under.Co d’ici peu, n’hésite pas à regarder ce qui se profile sur les réseaux sociaux!
Son compte Facebook – son SoundCloud

Tracklist:
1/ JPLD – Weird drone shits
2/ Matthias Reiling – Interlude
3/ Pye Corner Audio – The Mirror Ball Cracked
4/ Donato Dozzy – Track 4
5/ The Gods Planet – Asteroids
6/ Donato Dozzy & Nuel – Aqua 8
7/ Chi – Mahat
8/ Apollo Soyuz – Space Junk
9/ Deadbeat – Sunday Morning
10/ Varg – Stambanan
11/ Scuba Death – Helium Tresor
12/ Leafar Leagov – Äter
13/ J. Alvarez – Suncid
14/ Brambles – Half Gramme Holiday


Hey man, who are you?

Yo, I’m Joseph (aka JPLD), 21, currently studying sound engineering and music production in London, of Parisian origins, and ex-Tokyoite. I have been “seriously” listening to electronic music for like 6-7 years now. I’m not really proud of how I started out, oriented to Ibiza tech house (however, whenever I bump on a Café del Mar on my IPod it still makes my heart sing), then I gradually turned over towards techno. I won’t deny it, Ibiza had some benefits; it made me discover the Enter.Mind experience, a Richie Hawtin’s concept. It’s a room filled with smoke where artists, which aren’t used to perform on the island, play ambient/experimental, and that’s what I’m mostly listening to now.

When talking about equipment, what are you using?

Hmm the central piece of my set-up is Ableton Live along with several controls. For sure it’s not really original. I use VST (a virtual instrument software) and increasingly Max for Live which is in fact a goldmine for those who are courageous enough to dig into it. I try to use at most analogic/acoustic samples; I’ve got a Prophet 600 straight from Japan which sounds really good (the main synth you may hear in That Day comes from it), and an analoger Drum computer MFB Tanzbar which I use quite often. I also own a pocket microphone in order to record “on the field”: a major share of noises (waves, birds…) you may hear in That Day where recorded during a trip in Ishigaki and Okinawa, two Japanese tropical islands. I try to use more and more vocals too! For this truck I got lucky, as I’ve got a Korean friend that sent me recordings of her reciting poems in her native language. I also recently copped 2-3 acoustic instruments which are quite quirky. For those who are curious, google Forest/ Electro Lobotomy.

Your inspirations?

Musically speaking I evolve permanently, but what Paul Jebanasam and Abdulla Rashim are giving us (respectively on Subtext label and Northern Electronics) is what inspires me the most now. Tracks from the Japanese Labyrinth festival, where I had the chance to go to those last 2 years had great influence on what techno artists I listen to: Donato Dozzy and Neel as Voices From the Lake, Claudio PRC, Nuel, Marco Shuttle, Ness… In fact I’m a big fan of almost all Italians which are part of the deep-techno wave! When it comes to classics, even though his recent scandals, I’m an unconditional fan of Richie Hawtin’s 90’s and early 2000 albums under his alias Plastikman. Dub-techno Deepchord and Basic Channel style, and the ambient house of the legendary label Driftwood always gets met off! Otherwise in term of lifestyle and especially of approach to music, I would like to pay tribute to Tak and his studio in Japan, filled with vintage and modular synths, an endless source of inspiration.

Some upcoming plans?

I should release my first EP in a few months on a small Parisian label (for which I have a tremendous respect). It’ll be in an experimental style however it has nothing to do with what I usually make. I try to compose another EP, in a deep-techno genre this time, but at the moment I’m not really pleased with the result. With a friend (she’s a visual artist), I performed one month ago, for the first time, in a hybrid ambient live and DJ set, if you’re interested by it you can find the recording on the top of my Soundcloud. I’d love to continue and improve this project, and other lookalike projects with different painters and visual artists, but it’s nothing serious yet. Otherwise we will throw back soon our (very) eclectic music and art collective Under.Co, therefore don’t hesitate to check what’s under way on the social networks!

Translation: Tomasz Michalak