Depuis maintenant 5 ans, au mois de mai, la Marvellous Island vient s’installer sur la base de loisirs de Torcy. Ce festival de musique électronique est l’endroit idéal pour une évasion qui s’étend sur deux jours, rythmée par trente-six heures de sets qui se sont enchaînés, mêler et succéder de 12h à 5h le 6 et le 7 mai 2017. Les DJs, têtes d’affiches ou artistes indépendants, se partageaient trois lieux : dans un décor de plantes, sous les jeux de lumière, ou les pieds dans le sable.

Les pieds dans la boue, c’est certainement l’image la plus parlante de cette cinquième édition qui n’aura pas bénéficié d’une météo clémente. C’est sous la pluie que, à tout âge, on est venu danser, et parfois skier à nos dépends sur les immenses collines devenues marécageuses dès le premier soir. Le festival n’a pourtant pas perdu pied : le public était là, et c’est vêtus de manteaux pour les plus raisonnables ou de t-shirts pour les plus téméraires que se sont réunies dans le froid mais la bonne humeur 20 000 personnes.

Le rassemblement, c’est le mot qui définit le mieux cette Marvellous Island 2017. Au delà de pouvoir y danser ensemble, le festival était agrémenté de diverses boutiques : vente de t-shirts atypiques, de lunettes (dont les fonds sont reversés à une association humanitaire), de colliers fleuris, et même possibilité de se faire refaire la moustache ou de recharger son téléphone.

Et si il y en avait pour tout les goûts vestimentaires, on a également trouvé notre compte du côté alimentaire avec de nombreux food trucks et bars. On a ainsi pu déguster notre bière, un hamburger ou un plat veggie en s’installant confortablement dans les fauteuils et canapés mis à disposition au sein du festival. Pour les plus motivés – et sportifs !, le ping-pong et le beach volley étaient les activités phares de l’après-midi, positionnés sur une partie de la plage qui venait faire sonner un air d’été.

La base de loisirs de Torcy était réaménagée et exploitée dans son intégralité, l’endroit approprié par la Marvellous Island dans ses moindres détails, avec des décors d’immenses fleurs sur son pont, participant à la création de ce paradis d’évasion.

Un paradis éphémère, mais un paradis intense.

On s’y voit l’année prochaine ?