‘Sullric’, un voyage de 10 minutes à travers les univers déconcertants des deux grands producteurs Steve O’Sullivan et Ricardo Villalobos.

sullivan-villalobos-sullric

‘Sullric’ est le résultat d’une collaboration d’une journée entre le boss du label londonien Mosaic (sur lequel il sortira), Steve O’Sullivan et l’incontestable maitre des fioritures minimalistes, Ricardo Villalobos. En travaillant sur un enregistrement de plusieurs heures, ils ont choisi de conserver leurs passages préférés pour nous proposer deux versions.

Un rythme régulier sur la face A, des vocales prédominent sur un fond de basses. La face B nous offre, quant à elle, une enivrante version « deeper dub » de 12 minutes.

Les deux morceaux proposent un mariage tout aussi étrange que prenant ; entre la douce voix d’Anna Karina dans le film Alphaville (Lemmy Caution) de Jean-Luc Godard récitant les vers du poète engagé Paul Eluard, et des sonorités oniriques et saccadées.

« En tout cas si vous êtes à la recherche de rythmes lourds avec des trucs chelous dessus, n’allez pas plus loin. » conseille le communiqué de presse.

Pour acquérir cette merveille, il faudra attendre avril 2017 !

« Il suffit d’avancer pour vivre,
D’aller droit devant soi,
Vers tout ce que l’on aime »
Paul Eluard

Lina


« Sullric », a 10 minutes travel across the troubling universes of the two big producers Steve O’Sullivan and Ricardo Villalobos.

“Sullric” is the result of a one day collaboration between the London Mosaic label’s boss, on which the EP will be released, Steve O’Sullivan and the undeniable master of minimalistic frills, Ricardo Villalobos. After working on the record of several hours, they decided to keep their favourite moments to offer us two versions.

With a regular rhythm on the A face, vocals predominate on a bass background. The B face gives us a thrilling 12min “deeper dub” version.

The two tracks offer a mix as strange as absorbing; between the soft voices of Anna Karina in the movie Alphaville (Lemmy Caution) by Jean-Luc Godard reciting proses of a poem by the committed Paul Eluard and some dreamlike and irregular sonorities.

If you are looking for heavy rhythms with some strange things on it, don’t look further” advises the press release.

To obtain this gem, you’ll have to wait until April 2017!

« Il suffit d’avancer pour vivre,
D’aller droit devant soi,
Vers tout ce que l’on aime » 
Paul Eluard

Traduction: Tomasz Michalak