C’est en diggant sur Spotify qu’on est tombés sur l’EP Dystopia de Gordon, artiste français dont on n’avait jamais entendu parler. Le feeling est passé immédiatement ; un 4-titres mêlant beat industriel, mélodie acid et un rythme qui fait toujours autant danser. Sorti sur le label Infiné, Dystopia est le follow-up de son premier EP Coelacanthe sorti en 2015, qui mettait déjà bien en avant le goût du producteur pour les rythmes dansants et les kicks techno. Les débuts de Gordon dans la musique électronique remontent à 2010, époque à laquelle il enchaîne les DJ sets aux côtés d’artistes tels que Flying Lotus ou Plaid. Il se fait notamment remarquer grâce à ses nombreux remixes pour Oxia, Miss Kittin et tant d’autres. Après une performance remarquée au Arte Festival ou aux Transmusicales de Rennes, Gordon sera présent le 17 mars prochain au Festival Paris Music pour un set qui s’annonce grandiose et bien acid…

Suivre Gordon sur FacebookSoundcloud


Le son que tu pourrais écouter dans n’importe quelle situation

Cet album de Carl Craig passe aussi bien dans un set qu’à écouter chez soi.


Le son qui pour toi va chauffer la salle à coup sûr

Un classique indétronable et imparable de chez R&S. Je crois que c’est Mark Archer (du duo Altern8) qui disait dans une interview que si tu joues ce track et que personne ne réagit c’est que tu joues dans un cimetière.


Le son qui t’a fait aimer l’électro

J’avais 11 ans quand l’album est sorti, ça passait partout à l’époque. Je pense que ça m’a marqué à vie, sans ça je n’aurais peut-être pas été prêt à écouter autant de musique électronique ensuite.


Le son idéal pour l’opening d’une soirée

Il faut repartir assez vite ensuite mais j’adore cette longue intro très anxiogène. Les remixes de Micronauts sont incroyables, ce duo français est aujourd’hui largement sous estimé !


Le son qui te fait rêver et te fait voyager

J’ai découvert ce morceau dans la compilation Back To Mine de Danny Tenaglia, il n’est trouvable non mixé que sur une compilation de Masters At Work. Ce morceau a vraiment une ambiance incroyable qui l’envoie bien plus loin qu’un simple morceau de house à piano. On retrouve les voix sur le morceau Equinox de Code 718 (un alias de Danny Tenaglia) remixé il y a quelques années par Henrik Schwarz. Mais cette version est pour moi la meilleure, quand le synthé saturé arrivé, ça fait vraiment quelque chose!


Le son qui te réveille le matin

Ce morceau je l’ai découvert il y a presque 2 ans en ouverture d’un mix de King So So (un alias de Superpitcher). Depuis il m’obsède et ENFIN il vient de sortir. C’est d’une fraicheur incroyable, c’est doux et on ne peut s’empêcher de remuer. C’est le morceau de l’introspection par excellence.


Ta production dont tu es le plus fier

Peut-être Z City Acid. Je pense avoir bien réussi à transmettre l’atmosphère tropicale que je voulais au départ. Le titre fait référence à Percy Fawcett, un explorateur qui a lancé une exploration dans la forêt amazonienne pour retrouver une sorte « d’atlantide » (point z sur sa carte). Il a disparu dans des conditions étranges.


La dernière trouvaille auditive que tu as faite et dont tu ne te lasses pas

Ca date un peu mais je l’ai découvert il y a quelques semaines et je ne connaissais pas du tout Shoebox. Je suis tombé amoureux de cette petite interlude.