Aujourd’hui, on vous présente Kovu aka Matthieu, un producteur qui a décidé d’allier électro et reforestation ! On ne peut qu’encourager la démarche, donc on vous laisse son Soundcloud et son Mixcloud pour que vous écoutiez tout ça et fassiez vous aussi une bonne action !

Hello ! Tu peux te présenter ?

Hello, donc moi c’est Matthieu, je sors et écoute de la musique électronique depuis une dizaine d’années maintenant. Niveau musique je peux écouter et aimer de tout : le hip hop, le rap français, la techno, la house… Tout y passe ! Une des musiques que j’aime peut être le plus écouter reste la musique classique ; j’ai eu ma période où je m’endormais tous les soirs devant Amadeus…

J’ai commencé à vraiment mixer dans des clubs et des bars il y a 3 ans maintenant. À l’époque, on avait monté un collectif qui s’appelait Katharsis Cult (aujourd’hui Complex Corp). Ça m’a permis de mettre un petit pied dans le monde de la nuit, tout en me faisant un peu de contacts.

On se doit aussi bien évidemment de parler de ton super projet, Kovu. En quoi ça consiste ? Comment en es-tu arrivé à un tel projet ?

J’ai un autre nom d’artiste que j’utilise depuis 3 ans et avec lequel je faisais un peu n’importe quoi avec tout ce qui me passait par la tête. J’ai donc décidé de me lancer dans un projet un peu plus structuré, avec un message derrière.

Du coup, avec Kovu j’offre ma petite contribution à la protection de l’environnement. Je ne dis pas que je suis l’exemple type de la personne engagée à fond, mais il faut admettre qu’à partir du moment où l’on vit dans notre société il est compliqué de  préserver l’environnement. Avec ce projet je participe donc à la reforestation : en fonction du nombre d’écoutes de mes podcasts sur mixcloud, je fais des dons à une entreprise sociale spécialisée en reforestation. Depuis le début du projet j’ai déjà planté 10 arbres, et je pense qu’avec les 1 000 likes qui arrivent sur ma page Facebook je vais faire un don pour en planter 10 supplémentaires.

Quel est le but de Kovu ?

Le but de Kovu est de sensibiliser les gens à une cause qui me semble importante. N’importe qui en m’écoutant participe sans vraiment le savoir, et si je peux faire changer un peu les comportements de certaines personnes pour qu’ils se rendent compte de la question environnementale c’est encore mieux.

Pour revenir à ton travail en tant que producteur, quelles sont tes inspirations majeures ?

En terme de production j’ai toujours un peu fait ce qui me passait par la tête en fonction de mon inspiration du moment. Parfois c’est même pas forcement bien, j’ai plus envie d’exprimer ma créativité. Pour Kovu, j’aimerais sortir des productions entre la minimal house et la dub techno. J’ai été approché par des petits labels, cependant pour l’instant je n’ai pas assez de temps à consacrer à la production, donc d’ici quelques semaines quand le calme sera revenu je me remettrais au travail.

Enfin, as-tu d’autres projets en cours ou à venir ?

J’ai lancé un projet avec mon association, c’est une soirée qui s’appelle Fohra. Notre but est de donner une dimension différente à la fête, avec des décors, pour faire la fête dans une sorte de forêt éphémère de minuit à midi avec de la micro house à n’en plus finir !

On a lancé notre événement, les retours sont plutôt bons, on à de bons artistes qui viennent partager ce moment avec nous et on espère vraiment que ca soit le premier d’une longue lignée ! On sent la grosse after…

On a également d’autres projets plus techno, on donnera plus d’info début 2017 !

 


 

Hello! Can you introduce yourself?

Hello, my name is Matthieu, I’m releasing and listening to electronic music for a dozen of years now. Talking about musical genres, I can listen to and enjoy quite anything: hip-hop, French rap, techno music, house music… anything goes! Yet I think one of my favourite genre would be classical music; there was a time I couldn’t go to sleep without listening to Mozart first…
I got seriously into mixing in clubs and bars three years ago. At that time, we formed a collective called Katharsis Cult (nowadays known as Complex Corp). It allowed me to set a (little) foot into the night life, while building contacts.

We have to, of course, talk about your great project, Kovu. What does it include? How did you get there?

I’ve got another stage name that I’m using for 3 years now, and with which I made anything that went through my head. I tried to launch a more structured project, with a message behind it.

Kovu is kind of my contribution to protecting the environment. I’m not saying I am the perfect example of the engaged guy, but we have to acknowledge that it is hard to live the way we do and still protect the environment. So with this project I help with reforestation by donating to a charity dedicated to reforestation as the number of listenings on my podcasts go up. Since the beginning of the project I already planted 10 trees, and I think I’ll donate for 10 more when my Facebook page reaches 1,000 likes.

What’s the goal with Kovu ?

I want to raise awareness for a cause that is important to me. Anyone listening to my sounds participates without even knowing. If I can change some people’s behavior and make them realize there’s an environmental issue then it’s better still.

Coming back to your work as a producer, what are your major inspirations ?

I always did what came through my mind, depending on my mood. Sometimes it doesn’t even sound good, I just want to express my creativity. Concerning Kovu, I’d like to produce something between minimal house and dub techno. I was approached by small labels, but for the moment I don’t have enough time to focus on production. I’ll be back to work in a few weeks.

Finally, do you have any current or upcoming projects ?

I launched a project with my association, a party called Fohra. Our goal is to bring another dimension to partying, in a kind of ephemeral from noon to midnight with only micro house! We launched our event, the feedbacks are good and we have great artists that are here to share this moment with us. We really hope it is the first one of a long series ! We also have a techno project, but more to come in the beginning of 2017!