ENGLISH VERSION BELOW

On est tombés sous le charme de Raär, ce producteur français de house Lo-Fi acidifiée et envoûtante. À tout juste 21 ans, le rouennais installé à Paris enchaîne les dates et sort prochainement un nouvel EP sur le label anglais Piff Records. On pourra également écouter ses tracks sur plusieurs Various Artists des labels Mint Tea, Nagual Drift, ou encore Who’s Susan. Pour l’occasion, Raär s’est prêté au jeu de l’interview musicale en nous partageant ces tracks préférés.

Son premier album sorti en janvier dernier sur Gasp Records, Cause It’s Dirty, est un 8 titres qui invite au voyage grâce à une mélodie rêveuse, à chaque fois différente mais qui prend toujours aux tripes. Il y a celle de Wrong, douce mais rythmée par un beat progressif, ou encore celle de Paul Alexanderqui te rendrait presque nostalgique l’espace d’un instant. Le kick raisonne comme un écho sur ces notes aigües. D’après Raär, cet album raconte « l’apathie de l’été, un océan de cocktails démodés et de house lo-fi rêveuse ».
Ce qu’on aime chez ce producteur, c’est le subtil mélange entre le voyage et le côté primitif du beat. C’est cette Lo-Fi House qui nous séduit, sa texture poussiéreuse et ses acidités récurrentes.

Son track à écouter absolument d’après l’équipe ? Sometimes I Hear Sirens, sorti sur la compilation « Botanic House Vol.1 » du label House Plant Records. On fond pour l’équilibre parfait entre acid et douceur de la vois, la montée progressive, l’acid qui prend de la puissance, l’écho qui transporte. Pour écouter la compilation en entier, rendez-vous ici.

Le son que tu pourrais écouter dans n’importe quelle situation / The track you could listen to in every situation


Mes deux producteurs favoris sur un même son, que demander de plus ? Les synthés sont parfaits et la progression est magnifique. /

My two favorite producers working on the same track, it’s perfect! The synths and the progression of the track are wonderful.

Le son qui, pour toi, va chauffer la salle à coup sûr / The track that you know will set the room on fire 


Un très très bon remix de Palms Trax ! Les drums tapent comme il faut, et les percus et synthés sont totalement hypnotisants pendant les breaks. /

A very good remix from Palms Trax. Drums are perfect, percussions and synths hypnotising.

 

Le son qui t’a fait aimer l’électro / The track that made you love electro music


Ca devait sûrement être quelque chose de Rodhad, le “dirt mix” pour rester un peu dans le lo-fi. J’adore son univers : c’est pas over produit et c’est un très bon DJ qui sait aussi faire autre chose que des sets techno d’autoroutes ! /

It had to be something by Rodhad, the « dirt mix » to remain in the Lo-Fi area. I love his universe, it’s not overproduced and he is a very good DJ who can go much beyond mainstream techno sets.

 

Le son qui t’emmène loin / The track that takes you away 


Le son du dimanche après-midi, tellement d’émotions ! /

This is my Sunday afternoon track, so emotional !

 

Ta production dont tu es le plus fier / The track you produced and are the most proud of 


C’est pas facile de répondre à cette question… Mais j’adore l’ambiance que j’ai créée dans cette track. /

It’s not easy to answer this question… But I love the atmosphere I created in this track.

 

La dernière trouvaille auditive que tu as faite et dont tu ne te lasses pas / The last gem you discovered you can’t get enough from 


Le dernier Buttechno, une pure beauté deep et lo-fi. Une très grande maturité sur cette album. /

The new Buttechno, a pure deep and Lo-Fi beauty. A great maturity emerges from this album.

 

Le son avec lequel tu finiras probablement ton prochain set / The track you will probably end your next set with 


J Albert est un de mes producteurs favoris du moment. Il vient de sortir deux très très bonnes releases sur Opal et 1080p. Un son de lui qui date un peu, super nostalgique et donc parfait pour terminer en douceur. /

J Albert is one of my current favourite producers. He just released two incredible tracks on Opal and 1080p. So here’s a track from him that’s a bit old, very nostalgic and therefore perfect to finish on a soft note.

 

Et la dernière, le son que tu as honte d’écouter / And finally, the track you are ashamed to listen to 


Un classique… Impossible de se lasser du solo de saxophone. /

Classic… Impossible to get bored of the saxophone solo.

Suivre Raär sur les réseaux / Follow Raär on social networks 

Facebook – SoundCloud


We totally fell for Raär, this French producer of acidified and seducing Lo-Fi house. At only 21 years old, the – now Parisian – artist from Rouen is touring more and more and soon releases a new EP on the English label Piff Records. You can also listen to his tracks on different « Various Artists » from labels such as Mint Tea, Nagual Drift, or even Who’s Susan. For the occasion, Raär played along the musical interview game by sharing his favourite tracks.

His first album – Cause It’s Dirty – released last January on Gasp Records, is composed of 8 tracks inviting us to a dreamy melodic journey ; all different but whose sound hits in the guts every time. There is Wrong, soft but with a progressive rythm, or Paul Alexander, plunging you into nostalgy. The kick Raär sends always feels like the echo of these acute notes. According to him, this album tells the story of « summer apathy, an ocean of obsolete cocktails and dreamy Lo-Fi house ». What we like about this producer is the subtle mix between the musical trip and the primitive side of the beat. It is this Lo-Fi house that seduces us, its dusty texture and its recurrent acidity.

The Raär track that you have to listen to according to the SAKATRAK team ? Sometimes I Hear Sirens, released on the compilation « Botanic House Vol.1 » of the House Plant Records label. We are crazy about the perfect balance between acid and soft voices, the progressive music climb, the gradual power of acid, the echo carrying us away… To listen to the entire compilation, go here.