LE SOUS-SOL, MYSTÉRIEUX COLLECTIF

Depuis 2014, le Sous-Sol organise des évènements, notamment en partenariat avec d’autres collectifs comme Fée Croquer ou encore Container. Nouvelle étape pour eux, ils seront au Batofar ce jeudi 4 août ! A l’occasion de cette soirée, nous avons posé quelques questions à ce collectif qui se fait discret, et ils nous ont concocté un podcast fait par leur résident Raven

Salut les gars ! Vous pouvez présenter votre collectif ?

On a décidé de ne pas mentionner nos fondateurs ou même nos membres; c’est un choix, on préfère se concentrer sur nos évènements et la techno. D’ailleurs notre phrase d’accroche le résume assez bien : « Qui nous sommes importe peu » !

On existe depuis 2 ans maintenant : 3 de nos membres se sont rencontrés et sont devenus amis, partageant la même passion musicale, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que l’idée d’un collectif émerge ! Le concept : faire découvrir des talents que l’on ne voit pas habituellement à Paris, soutenir les autres collectifs, tendre la main, s’entraider et s’ouvrir aux autres villes en France ! En d’autres termes, on aime travailler avec d’autres associations !

Qui sont les DJ résidents du collectif ?

On en a 7 : Bax (qui fait de l’atmosphérique/industrial), Boskow (atmosphérique/dub), Cey (industrial/noisy), Deep Dawn (atmosphérique/industrial), Innerdusk (acid/indus), Raven (indus/rave), Un-Lvl (atmosphérique/indus).
Toujours dans la même optique, on préfère ne pas faire de bio, et vous laissez vous faire votre propre opinion !

Vous en pensez quoi du renouveau de la scène électronique française et de l’essor de la techno ?

On est relativement jeunes dans la team, donc on n’aurait pas la prétention d’avoir un avis clair comme on n’a pas connu les premières années de la teuf. On a quand même participé à des free, des soirées clubs, des raves, et on trouve que tout ça se porte extrêmement bien ; il n’y a qu’à voir le nombre de festivals en France cet été, on ne sait plus où donner de la tête ! On soutient cet engouement à 100%, cependant beaucoup se contentent de surfer sur la vague en ruinant les réelles valeurs de la techno : le partage, l’échange et la tolérance. Quand on voit certaines réactions sur les groupes Facebook, on se dit que certains n’ont rien compris à l’esprit techno : c’est certes un genre de musique, mais aussi et avant tout un état d’esprit, une manière d’être que l’on essaye de suivre et de défendre au sein du collectif !

C’est quoi votre soirée idéale ?

On resterait sur ce que l’on fait très certainement, juste en un peu plus grand pour faire plaisir à tous les copains. Un truc comme ça : 2 ou 3 scènes avec une capacité d’accueil de 500 personnes chacune, où on pourrait placer tous les collectifs et artistes avec qui on bosse. Il faudrait que chaque membre de la team puisse choisir une tête d’affiche qu’il affectionne particulièrement ! Pas besoin d’un festoche à 5 000 personnes pour kiffer sa nuit : du son de qualité et notre public nous suffisent amplement !

Des futurs projets ?

On n’en parle pas pour le moment, on est encore en pleine discussion pour la suite ! On peut quand même vous dire que notre prochaine soirée a lieu au Batofar le jeudi 4 août ! On invite la pointure de l’underground polonaise, Violent, ainsi que Lunar Convoy et Colas From Leonard. On aura aussi bien évidemment nos résidents Bax, Cey et Raven.