D-NITE ET SA HOUSE ENSOLEILLÉE

Aujourd’hui, dans le cadre de notre partenariat avec Bedroom Producer on vous présente Kevin aka D-Nite, dont la house réchauffe nos cœurs en attendant un vrai été !

Hey ! Pour commencer, tu pourrais te présenter ?

Hello ! Je m’appelle Kevin et je viens de Liège en Belgique. A la base, j’écoutais essentiellement du hip hop ; c’est d’ailleurs vers 2007 que j’ai commencé à faire mes premiers pas dans la production sur Fruity Loops en m’inspirant de gars comme Timbaland, Pharrell ou Kanye. Je me suis réellement intéressé à la musique électronique vers 2012, grâce des potes qui me faisaient écouter quelques morceaux de house.
J’ai donc évidemment eu envie de commencer à produire ce genre de musique de mon côté. Mais le manque d’expérience dans ce style et ma culture électronique assez faible m’ont empêché d’avoir la bonne approche pour produire ce genre de musique.

C’est il y a plus ou moins 1 an et demi qu’est né autour d’un verre le collectif Cheap Crystal, qui est composé de 4 membres (G.Hood, Destru, Raph et moi-même) dont 3 actifs, avec chacun son style particulier. Grâce à ce collectif, j’ai pu améliorer ma culture musicale en m’intéressant à pas mal de choses différentes principalement dans la house et la techno et en allant fouiner un peu tous les jours sur internet pour trouver quelques perles rares.

C’est avec ce collectif que j’ai commencé à produire sous D-Nite avec un premier EP « The Rise » qui est en écoute sur notre SoundCloud. Dans cet EP, je pense que je cherchais encore mon style avec des influences comme Solomun, Ame, Tale Of Us, etc… Il a fallu quelques mois pour que je commence à produire une house bien groovante qui je pense, me correspond carrément (en tout cas pour le moment).
Plus récemment, j’ai sorti quelques morceaux qui ont été uploadé sur les chaines Youtube Moskalus et OOukfunkyOO que j’apprécie énormément. En plus de ça, j’ai sorti une track « Fresh Air » sur le dernier EP des potes de House Running (HR005) qui est un jeune label venant de Liège également, qui propose de la musique et des soirées de qualité.

C’était quoi ta première expérience avec l’électro ?

Pour être honnête, je ne me souviens pas d’une première expérience avec la musique électronique en particulier mais plutôt de plusieurs moments qui m’ont marqué. Je me souviens par exemple d’un set d’Aeroplane où il enchainait track sur track et que je me disais à chaque fois « Wow, cette bassline ». Dans un autre style, j’ai été scotché par un set d’Erol Alkan au studio 22 : c’était une soirée où on n’était pas censés aller, il n’y avait pas grand monde, mais c’était parfait. Il envoyait des tracks à chaque fois plus acid les unes que les autres, je comprenais pas tout. Pour donner un 3eme exemple, c’était encore une fois au studio 22 à Liège quand un certain Carl Craig a simplement tout retourné.

Quelles sont tes principales influences à l’heure actuelle ?

Pour le moment, j’écoute beaucoup de Lobster Theremin, D.KO Records, Ondulé, My Love Is Underground, Unknown To The Unknown ou même d’autres trucs comme Hot Creations ou Diynamic. Puis, il y a aussi des classiques, comme Crydamour ou Strictly Rhythm.

Tu utilises quel matos ?

Alors, je bosse simplement sur Reason avec un clavier m-audio. Généralement pour démarrer une track, je passe d’abord pas mal de temps à écouter du son soit pour trouver l’inspiration, soit pour trouver une boucle qui va directement me parler et que je vais sampler. Pour les derniers sons que j’ai faits, j’ai justement samplé pas mal de choses et je trouve ça super intéressant comme approche. Une fois que j’ai trouvé mon sample, un gros travail dessus s’en suit (eq, filtre, reverb, sidechain, plusieurs couches, etc…) avant de vraiment commencer le reste du travail. Puis les percussions arrivent, je vais parfois passer des heures à écouter la boucle de base avant de commencer réellement à construire le morceau. Pour faire du son, il faut être capable d’écouter la même boucle encore et encore.

Des projets à venir ?

Pour l’instant, je bosse sur pas mal de trucs et je vais encore sortir des tracks par l’intermédiaire de Moskalus et OOukfunfyOO. Sinon, je suis également en contact avec Armless Kid avec qui je vais probablement travailler dans un futur proche. Voilà, je ne me prends pas trop la tête, je prends ce qui vient avec plaisir et je continue à produire tranquillement de mon côté, j’adore ça.

Encore merci pour l’invitation, peace !