On a récemment entendu parler de l’application Night4Us qui met en relation les artistes, les promoteurs et le public pour créer des line-ups personnalisés. On laisse donc le fondateur du projet vous expliquer lui-même en quoi il consiste.

Vous pouvez présenter votre concept et votre équipe ? Comment l’idée vous est venue ?

Nous sommes nous-mêmes des consommateurs de la nuit parisienne et avons remarqué certaines tendances qu’adoptaient les fêtards. Aujourd’hui, les têtes d’affiches connues à l’international ont toujours le même succès et font toujours remplir les plus grandes salles et festivals, mais on remarque chaque année de plus en plus d’intérêt pour les jeunes artistes émergents. On s’est dit qu’il serait intéressant de proposer une plateforme permettant à ces jeunes artistes d’être mis en avant, tout en proposant aux fêtards l’opportunité de choisir certains artistes présents à leurs soirées.

C’est là que nous est venue l’idée de Night4Us, une plateforme collaborative qui réunit les organisateurs d’événements, les artistes et les fêtards. Sur cette plateforme, les organisateurs annoncent des événements qui vont avoir lieu. Dès cet instant, tous les artistes peuvent voir l’événement sur leur appli et candidater pour y jouer. L’organisateur effectue alors une présélection, puis laisse la communauté de fêtards voter pour les artistes qu’ils souhaitent voir le jour de l’événement, tout ça depuis leur appli. Nous sommes aujourd’hui 4 dans l’équipe : moi, le fondateur, mes 2 associés développeurs et un chargé de communication.

En quoi vous vous différenciez des autres acteurs de la scène électronique ?

Night4Us est dans une logique de mise en commun : la finalité de notre travail n’est pas d’organiser nous-mêmes des événements mais de proposer un outils permettant d’apporter satisfaction à chacun des trois acteurs présents sur la plateforme (organisateurs, artistes et fêtards). Grâce à Night4Us, les organisateurs peuvent détecter de nouveaux talents musicaux qu’ils n’auraient pas nécessairement pu découvrir sans cette plateforme. Les candidatures sont ouvertes à tous, sans discrimination. De la même manière, tous les artistes peuvent demander à jouer lors d’un événement et peuvent donc se faire repérer sans avoir besoin des bons « contacts ». Les fêtards, quant à eux, peuvent suivre leurs artistes favoris et être informés à tout moment de leur présence dans des compétitions de vote, grâce à un système de notifications et d’actualités interne à l’appli. Night4Us leur permet également de découvrir de nouveaux artistes présents dans des compétitions de vote, en explorant leur profil.

Comment ça se passe plus précisément sur l’appli ?

C’est tout simple, dans un premier temps, chaque artiste doit se créer un compte sur la site web de Night4Us en y informant un certain nombre d’informations notamment ses liens vers les plateformes de streaming, vers les réseaux sociaux, sa description, ses coordonnées, etc.. Ensuite, il se connecte sur l’appli grâce aux identifiants créés et peut candidater à n’importe quelle soirée. Quelques jours plus tard, lorsque l’organisateur décide de clore les candidatures, il reçoit une notification accompagnée d’un mail l’informant de sa présence ou non dans la liste des artistes présélectionnés. S’il n’est pas présélectionné, il n’a plus qu’à tenter sa chance pour un autre événement. S’il est présélectionné, ils peut faire appel à sa propre communauté pour le soutenir et apparaître dans les premiers du classement des votes.

Pour ceux qui veulent uniquement voter, c’est encore plus simple. Ils téléchargent l’appli, se créent un compte en 4 secondes via Facebook (ou peuvent créer un compte mail). Ils peuvent alors voter pour n’importe quelle soirée dont les artistes ont déjà été présélectionnés.

Vous avez su saisir le bon moment en montant cette plateforme pendant le renouveau de la techno en France. Vous en pensez quoi de tout ça ?

La techno, à sa naissance, a longtemps été marginalisée et considérée comme une forme de rébellion, notamment par le type d’événements auxquels elle se greffait, les raves. Petit à petit, et jusqu’à aujourd’hui, la jeunesse française a fait preuve d’une plus grande ouverture musicale. Ce qui n’était pour la plupart qu’un enchaînement répétitif de rythmes et de sonorités obscures est aujourd’hui davantage conçu comme une échappée de musique et de danse pleine de nuances. De ce fait, beaucoup d’acteurs du monde de l’événementiel musical ont saisi l’opportunité de surfer sur cette tendance en montant des soirées/festivals et en mettant la techno au cœur de leurs créations. On a aujourd’hui, en région parisienne, une scène techno riche avec une multitude d’événements. Le danger, comme celui de tout succès, c’est que cette scène perde de sa qualité ; pour le moment, elle est systématiquement réinventée par de jeunes artistes qui nous éloignent très certainement de cette éventualité.

Comment vous voyez votre startup dans quelques années ? Des futurs projets ?

Nous espérons réunir un maximum d’acteurs (organisateurs, artistes et fêtards) à Paris dans un premier temps. À partir de l’année prochaine, nous exporterons Night4Us en province en commençant par les villes où ça bouge (Lyon, Bordeaux..). D’ici deux ans, nous espérons avoir réuni assez d’artistes pour monter un label associé à Night4Us qui regrouperait les plus belles perles dénichées grâce à la plateforme.