Umeme Afrorave, fondé il y a quelques années, est à la base l’idée de Daniele Labbate, bassiste et clavériste italien. Il a vite demandé à Bas Bouma (batteur) et Jos de Haas (aux percussions), tous les deux hollandais, de le rejoindre pour développer le concept et l’aider dans la création de beats africains. Tout ce que vous entendez a été enregistré en live : drums, percussions, synthés analogues et boîtes à rythme. Chaque membre apporte ses influences, sa culture électronique et c’est cette diversité musicale qui créée l’originalité d’Umeme Afrorave. Pour n’en citer que quelques uns, le groupe s’inspire d’artistes tels que Luke Vibert, les artistes du label Ed Banger, Daft Punk…

En bref, Umeme est un mélange de rythmes afro et de sonorités électroniques.Le track illustrant parfaitement leur style, Agama, aurait pu s’appeler African Electronic Music. Un groove africain 100% live accompagné d’une bonne basse et de la voix du togolais Koko Lawson (qui figurait déjà sur une des compilations du label Mawimbi). L’album, Umeme Afrorave, met en avant les influences multiples du groupe. D’un côté, des rythmes très afro avec Ewneta, mais aussi de la dub avec Witches of Gambaga. Le track bonus Nyawoe est à écouter absolument; un rythme rapide, des voix africaines et des sonorités acid qui se baladent… Un régal.

L’album éponyme est sorti sur le label Mawimbi (« ondes » en swahili), qui à l’origine est un collectif de DJ ayant pour but le partage de musique et la défense d’une identité musicale. Aujourd’hui, c’est aussi un label à part entière qui a réussi à s’imposer sur la scène électronique. D’après Umeme Afrorave, qui a gentiment répondu à mes questions, Mawimbi « a eu l’idée, l’énergie et la passion de découvrir les anciens et nouveaux styles qui gravitent autour de la musique africaine. » Le label cherche à mélanger les styles musicaux à travers des influences diverses telles que le l’afro-beat, le disco ou la techno, mais aussi mixer les cultures en mettant en avant les musiques africaines et leur rapport avec la musique électronique dans son ensemble. Leur premier véritable album  sorti en avril dernier, est une pépite gigantesque de rythmes afro. A écouter de toute urgence !